Non, Faubert ne s'est pas endormi sur le banc du Real...

Non, Faubert ne s'est pas endormi sur le banc du Real...©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 31 mars 2021 à 20h29

Le mythe demeure pour Julien Faubert, qui continue d'être interrogé plus de dix ans plus tard sur sa condition d'éphémère et inattendu joueur du Real Madrid. Et près de quinze ans après sur sa seule sélection en bleu...



Julien Faubert, dans un long entretien accordé à So Foot, est revenu sur cette légende entretenue par Sergio Ramos, qui assurait que son (bref) coéquipier français s'était endormi un jour en plein match sur le banc du Real Madrid : "Ça me fait rire et ça ne me touche pas, parce que je sais ce qu'il s'est vraiment passé et quel pro j'ai été toute ma carrière. On a l'impression que je fais la sieste, alors que pas du tout. Vous imaginez comme le gars doit être 'fatigué' - c'est le mot qu'on emploie dans le sud pour parler d'un fou - pour s'endormir, alors qu'il est assis sur le banc du Real ? Soyons logiques ! Mais le responsable médias m'avait prévenu : il faut faire attention à tout, le moindre geste est épié (...) Si tu fermes les yeux deux secondes, on va te prendre en photo et on dira que tu dors. Et c'est ce qu'il s'est passé pour moi."

"Jouer 20 minutes avec les Bleus, ça reste anecdotique"

L'international français, souvent chambré pour avoir porté le n°10 à peine laissé par Zinedine Zidane, à l'occasion de sa première sélection en Bosnie en août 2006, a aussi marqué lors de cet unique match en bleu pour lui (le but décisif du 2-1 à la 90eme minute). Néanmoins, il estime avoir du mal à se sentir réellement membre de la grande famille des Bleus : "En tant que sportif, j'aime les choses accomplies. Jouer 20 minutes avec les Bleus avant d'être rappelé une fois, mais laissé en tribunes, ça reste anecdotique. Parlez-moi plutôt de mes plus de 100 matchs en Angleterre et en Ligue 1, ou de mon passage en Espoirs : oui, ça, c'est accompli. C'est pour ça que, sportivement, je ne me considère pas réellement comme un international." Et pourtant...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.