Neymar (PSG) attaque de nouveau le Barça en justice

Neymar (PSG) attaque de nouveau le Barça en justice©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 28 février 2020 à 08h40

L'attaquant du PSG, Neymar, a une nouvelle fois assigné son ancien club du Barça en justice pour les problèmes fiscaux liés à son transfert en 2013.

Neymar a-t-il définitivement fait une croix sur un éventuel retour au FC Barcelone dans le futur ? C'est ce que l'on pourrait croire au vu des nouvelles qui émanent de l'Espagne. Selon le quotidien El Mundo, l'attaquant du PSG a choisi d'attaquer une nouvelle fois son ancien club en justice pour réclamer une somme conséquente d'argent. Une initiative assumée et qui devrait déboucher sur un nouveau procès opposant les deux camps.



Neymar et le Barça vers un nouveau procès

L'international brésilien demande un montant de 6,5M€ à ses ex-responsables. Avec ses conseils, il jugerait qui c'est la juste compensation pour les problèmes qui étaient apparus en ce qui concerne son transfert de Santos en 2013. Les décideurs catalans avaient alors multiplié les accords fictifs avec des clauses occultes pour augmenter le prix de la transaction, laquelle se serait élevée à 200M€. Une tricherie qui a fini par être dévoilée et Sandro Rosell, le président de l'époque, a été contraint de démissionner. Les Barcelonais croyaient cette plaie refermée depuis, et ils ont donc certainement dû tomber des nues en voyant leur ancien joueur les attaquer de nouveau. Cela étant, ils n'ont guère l'intention de céder d'après la source citée plus haut, quitte à se retrouver une nouvelle fois au tribunal.

Neymar avait déjà saisi à deux reprises les autorités juridiques espagnoles, accusant les Blaugrana de l'avoir privé des primes qui lui étaient dues. La première fois c'était il y a deux ans pour réclamer un montant de 26M€ en rapport avec la prolongation de contrat précédant son départ du Camp Nou. Puis, c'était pour exiger une partie de son salaire que les Catalans auraient omis de lui verser (3,5M€).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.