Ligue des Champions : Le Barça se relance, MU cartonne

Ligue des Champions : Le Barça se relance, MU cartonne©Media365

Rédaction , publié le mercredi 28 octobre 2020 à 23h40

Après sa défaite dans le Clasico, le FC Barcelone a bien réagi en s'imposant 2-0 contre la Juventus. Une soirée de Ligue des Champions aussi marquée par l'écrasante victoire de Manchester United contre Leipzig (5-0).

Nouveau président pour une nouvelle vie ? En attendant le prochain cacique, les plus grands détracteurs de Josep Maria Bartomeu diront que le ver n'est plus dans le fruit. C'est une image qui collerait vraiment à ce qu'ils ont pu voir ce mercredi soir, dans l'antre de la Juventus, quatre jours après une défaite dans le Clasico sur fond de polémique (1-3). Barcelone s'est imposé (2-0), Antoine Griezmann a (plutôt bien) joué et Ousmane Dembélé a marqué : trois points de satisfaction majeurs pour ces Blaugrana tous de rose vêtus.

Barcelone et ses Français retrouvent des couleurs

Le Barça a donné le ton dans les premières minutes de jeu dans ce match de gala. Dans le prolongement d'une première étincelle de Lionel Messi, Antoine Griezmann a trouvé le poteau d'une frappe sèche après un superbe travail de Miralem Pjanic, qui retrouvait ses anciens coéquipiers (2e). Mais c'est d'un autre Français champion du monde que la lumière est venue. Décalé par Messi, Ousmane Dembélé a débloqué la situation sur une action qui lui ressemble tant - série de feinte et frappe de son "mauvais" pied (0-1, 14e). L'équipe de Koeman aurait pu prendre le large avant la pause mais Messi a manqué le cadre après un joli mouvement avec Griezmann (24e) - preuve que la connexion passait, mercredi, à Turin.



Le second acte a été plus débridé. Beaucoup trop timorée jusqu'alors, la Juve de Pirlo, privée de Cristiano Ronaldo, a donné une réponse et aurait pu égaliser si le but de Morata n'avait pas été refusé pour une position de hors-jeu (55e). Mais le Barça a repris le contrôle des opérations dans une dernière demi-heure agréable à suivre. Messi (62e) et Griezmann (75e) - encore - ont frôlé le break. Au finish, la Pulga n'a pas tremblé pour transformer un penalty obtenu par l'intenable Ansu Fati, entré en jeu (0-2, 90e+1), quelques minutes après que les Bianconeri aient été réduits à dix après l'expulsion de Demiral. Du travail bien fait pour un Barça appliqué, qui prend ses distances avec son adversaire du soir dans ce groupe G.

Man United fait le show !

L'autre résultat marquant du jour a eu lieu à Old Trafford, où Manchester United a encore alimenté "son coefficient de spectacularité" face à Leipzig (5-0). Cette équipe est aussi incisive devant que poreuse derrière. Ce mercredi, comme il y a une semaine au Parc des Princes, elle a montré la meilleure de ses facettes pour laminer le demi-finaliste de la dernière édition - excusez du peu. Portée par son attaque de feu, l'équipe de Solskjaer a multiplié les vagues pour faire couler une formation allemande dépassée après l'ouverture du score assez rapide du jeune Greenwood sur un service de Pogba (0-1, 21e).



Contraints à se découvrir, les coéquipiers d'Upamecano ont été punis par la vitesse et la qualité de percussion des flèches mancuniennes. Anthony Martial a trouvé le chemin des filets à trois minutes de la fin (87e), mais c'est surtout Marcus Rashford qui a, une nouveau fois, fait étalage de sa classe en s'offrant un triplé express en un quart d'heure (75e, 78e, 90e+2). Ce résultat ne doit pas laisser les Parisiens insensibles avant leur retrouvailles avec Leipzig. Il leur permet de se placer derrière Man United après leur succès à Istanbul (2-0).

Chelsea s'est aussi amusé

Dans le groupe F, Bruges et la Lazio de Rome, qui se sont neutralisés (1-1) font la course en tête devant le Borussia Dortmund, qui a bien réagi pour signer son premier succès européen cette saison face au Zenit Saint-Petersbourg, grâce à des buts de ses deux cracks Erling Haaland et Jadon Sancho (2-0). Enfin, et sans surprise, Chelsea et Séville ont logiquement pris les commandes du groupe E. Les Blues ont fait la plus forte impression en déroulant contre Krasnodar (4-0) avec, entre autres, des réalisations de deux recrues estivales, Ziyech et Werner. Pas été aussi séduisant face à de valeureux Rennais (1-0), le dernier lauréat de l'Europa League a aussi rempli son contrat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.