Liga : Un éclair de Messi a suffi

Liga : Un éclair de Messi a suffi©Media365

David HERNANDEZ, publié le dimanche 01 décembre 2019 à 22h54

Le FC Barcelone s'est imposé dans les derniers instants dimanche, sur le terrain de l'Atlético Madrid (0-1, 15eme journée de Liga), grâce à un certain Lionel Messi.

Le match entre l'AS Monaco et le PSG reporté, les fans de football allaient quand même en avoir pour leur argent ce dimanche avec le duel attendu entre l'Atlético Madrid et le FC Barcelone. Plus que le match en lui-même, c'est bien le retour d'Antoine Griezmann dans son ancienne maison qui était sur toutes les lèvres. L'international français a été accueilli sous les sifflets, comme à chaque touche de balle mais s'est montré assez discret en dehors d'une reprise trop envolée en deuxième période. Dans une rencontre cadenassée, les deux équipes ont longuement cru repartir dos à dos avant que Lionel Messi ne sorte de sa tanière (1-0). Grâce à ce court succès, les Catalans reprennent la tête de la Liga au nez et à la barbe du Real Madrid.

Un éclair de Messi

Sous la pluie madrilène, le Barça a comme souvent eu la maitrise du ballon (67% de possession) mais à la différence de la grande époque catalane, elle est beaucoup trop stérile. Face au milieu physique et harceleur de l'Atlético, le trio Rakitic - De Jong - Arthur a eu beaucoup de mal. Si dans le même temps, Lionel Messi n'est pas inspiré, c'est tout de suite plus compliqué pour les Blaugrana. La Pulga n'a pas eu le rayonnement qui est le sien et c'est tout le Barça qui devient bancal voire banal. Mais Messi reste Messi et un éclair de génie suffit pour sortir son club d'un mauvais pas...

Ter Stegen a joué les sauveurs

Une combinaison avec Luis Suarez à quatre minutes de la fin et un ballon rangé dans le petit filet ont permis d'offrir ce succès étriqué. Le neuvième but du quintuple Ballon d'Or est surtout venu mettre un coup sur la tête de l'Atlético. Conscients de la fragilité barcelonaise, les Colchoneros ont été les plus dangereux dans cette rencontre et peuvent nourrir des regrets. Après avoir trouvé le poteau sur une déviation involontaire de Junior (7eme), les coéquipiers d'Alvaro Morata sont tombés sur un Marc-André ter Stegen, une fois de plus sauveur. Le portier allemand a eu deux réflexes exceptionnels à bout portant sur une frappe d'Hermoso (20eme) puis une tête de Morata (40eme).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.