Liga : La renaissance de Lemar

Liga : La renaissance de Lemar©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 05 décembre 2020 à 22h06

L'Atlético Madrid, véritable rouleau compresseur en cette première partie de saison, a disposé de Valladolid (2-0) grâce notamment à un but de Thomas Lemar, à la relance après de nombreux mois délicats.



Petit événement samedi soir : Thomas Lemar a marqué un but. C'est son premier depuis un an et demi, lui qui n'avait pas trouvé le chemin des filets une seule fois la saison dernière, en 22 matchs. Auteur de trois buts lors de sa première saison en 2018-2019, alors qu'il arrivait de Monaco, le champion du monde était au fond du trou l'an passé, miné par les blessures et les méformes. C'était sa quatrième titularisation de la saison, la deuxième d'affilée, et ce début de résurrection est évidemment un grand plaisir.

D'autant que ce but est décisif pour l'Atlético, permettant aux Colchoneros d'ouvrir le score face à Valladolid peu avant l'heure de jeu (56eme) d'une jolie frappe en angle fermé, à la réception d'un centre de Kieran Trippier. L'ancien latéral de Tottenham a d'ailleurs été double passeur décisif, s'exécutant à nouveau pour Marcos Llorente un quart d'heure plus tard (2-0, 72eme).

"Je suis très content, ça faisait très longtemps, se réjouissait le Français de 25 ans au moment de répondre à l'interview d'après-match. Je n'ai pas douté de moi, je connais ma qualité. Les critiques font partie du football. Il faut rester fort dans la tête et profiter du temps de jeu. Le coach m'a toujours défendu. Lui aussi connaît mes qualités, il arrive toujours à tirer le meilleur de moi. C'est un grand jour, mais je dois toujours travailler. On a un groupe pour faire une grande saison, il faut continuer." C'est la septième victoire de suite en championnat pour l'Atlético, plus que jamais leader de Liga avec deux points d'avance sur la Real Sociedad (et un match en moins). Le Real Madrid, qui compte également un match de plus, est déjà troisième à six points, le Barça septième à douze longueurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.