Liga (J31) : Antoine Griezmann répond à Cristiano Ronaldo pour maintenir le Real Madrid à distance

Liga (J31) : Antoine Griezmann répond à Cristiano Ronaldo pour maintenir le Real Madrid à distance©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 08 avril 2018 à 18h30

L'Atlético Madrid a consolidé sa deuxième place à la faveur de son nul obtenu à Santiago-Bernabéu contre le Real ce dimanche (1-1). Antoine Griezmann a répondu à l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo.

Le Real et l'Atlético ne seront pas départagés de la saison. Comme à l'aller au Wanda Metropolitano (0-0), les deux équipes madrilènes se sont séparés sur un nul dimanche à Santiago-Bernabéu (1-1). Un résultat qui fait les affaires des Colchoneros, dont l'avance sur leur voisin reste de quatre points dans la course à la 2eme place en Liga. Un matelas confortable pour aborder les sept dernières journées. Les Merengue pensaient bien avoir fait le plus dur pour rester sur leur excellente dynamique du moment et enchaîner un cinquième succès consécutif avec l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo (1-0, 52eme). Un nouveau bijou pour l'attaquant portugais, auteur de son 20eme but sur ses 10 dernières apparitions toutes compétitions confondues d'une volée à la tombée d'un centre de Gareth Bale. C'était sans compter sur Antoine Griezmann, au départ et à l'arrivée d'une belle séquence collective pour égaliser (1-1, 57eme).

La barre pour Asensio et MarceloTout s'est joué en cinq minutes dans un derby pourtant haletant et passionnant de la première à la dernière minute. Malgré un onze de départ remanié entre les deux manches de Ligue des Champions contre la Juventus Turin, Diego Simeone ayant lui aligné son équipe-type, le Real a tout fait pour s'imposer. Marco Asensio (11eme) et Marcelo (42eme) ont touché la barre. Jan Oblak a sorti le grand jeu devant Raphaël Varane (28eme), Dani Carvajal (42eme) ou Sergio Ramos, dont le coup-franc dans le temps additionnel était brillamment enroulé (91eme). En pleine confiance, la troupe de Zinedine Zidane a mis un rythme infernal pour terminer avec 30 tirs (!) au compteur, même si elle a baissé de pied pendant la dernière demi-heure. Rarement la défense de l'Atlético version Simeone s'était retrouvée autant sollicitée.Navas énorme devant KokeEn dépit de la domination du Real, monstrueuse dans la possession de balle (69%), les Colchoneros ont fait preuve de leur résilience habituelle. Ils se sont accrochés au mental et ont piqué à intervalles réguliers en contres. Une belle action collective conclue (22eme) et un face-à-face perdu par Diego Costa face à Keylor Navas (30eme) : l'Atlético aurait pu ouvrir la marque en première période. Il aurait surtout pu prendre l'avantage si le gardien costaricain des Merengue n'avait pas réalisé un arrêt réflexe magnifique pour s'opposer à la frappe à bout portant de Koke (59eme), étincelant du début à la fin. L'Atlético aura probablement le sentiment de ne pas s'en sortir si mal et le Real pourra se dire que ça aurait pu être pire. Même si les Colchoneros sont repartis de Bernabéu avec ce qu'ils étaient venus chercher : un joker dans la course au titre honorifique de vice-champion d'Espagne.A voir aussi :>>> Le classement de Liga>>> Calendrier et résultats

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.