Liga (J29) : Face à Leganés, le FC Barcelone a assuré l'essentiel

Liga (J29) : Face à Leganés, le FC Barcelone a assuré l'essentiel©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 17 juin 2020 à 00h00

Grâce à sa victoire face Leganés (2-0), le FC Barcelone a conforté sa place de leader de la Liga et met à nouveau le Real Madrid sous pression.

Après son carton face à Majorque samedi dernier (4-0), le FC Barcelone accueillait ce mardi Leganes avec comme unique objectif : enchainer. Les Catalans ont eu cette fois plus de difficulté pour imposer leur loi, mais l'issue était la même. Portés par un Messi toujours aussi inspiré, ils se sont imposés 2-0. Avec ce succès, ils possèdent de nouveau cinq points d'avance sur le rival madrilène.

Messi maintient le cap

Plutôt discret durant la première période, si on excepte une tête tentée à la 44e minute, « La Pulga » s'est réveillé au retour des vestiaires. C'est lui qui à la 69e minute s'est retrouvé à l'origine et à la conclusion du break. Plein axe, il a pris les choses en main et a réussi une percée dont il a le secret et qui a abouti sur un pénalty. Une sentence qu'il a ensuite transformée sans peine, en prenant le portier adverse à contre-pied. Avec cette réalisation, il portait à 35 son nombre de gestes décisifs cette saison en Liga (21 buts et 14 gestes décisifs). Personne n'a fait mieux dans les cinq grands championnats.



Avant que Messi ne sorte de sa boite, c'est un jeune de 17 ans qui a débloqué la situation en faveur du Barça. À trois minutes de la pause, Ansu Fati, titulaire en attaque au détriment de Luis Suarez et de Martin Braithwaite, a mis les siens sur la voie de la victoire en plaçant un tir croisé imparable suite à un service de Junior Firpo. Avec beaucoup d'audace et de conviction, le prodige blaugrana a fait sauter le verrou de Leganes. Un but sur son seul et unique tir cadré de la rencontre. Une efficacité maximale et qui a de quoi rendre jaloux son coéquipier Antoine Griezmann.



Griezmann a encore manqué le coche

Comme à Majorque, l'attaquant français n'a pas su faire la différence aux avant-postes, si ce n'est dans une position d'hors-jeu (66e). Pourtant, cette fois, il a été maintenu sur le terrain jusqu'au bout par Quique Setién. Il a bien tenté deux frappes, mais aucune n'a attrapé le cadre. Il a aussi beaucoup dézoné, mais pas vraiment à bon escient. A sa décharge, son équipe n'a pas vraiment imprégné un rythme fou dans cette partie, mais ce qui est sûr c'est qu'il ne marque pas vraiment de points. Même le jeune Riqui Puig, incorporé à la 75e, a su se montrer plus menaçant avec un face à face qu'il a eu à négocier contre le gardien adverse (88e).

Le Barça s'est donc imposé sans vraiment séduire ce dimanche, Griezmann est donc celui qui incarne le mieux cette sortie cahin-caha. Cependant, l'essentiel est fait pour les Catalans et ils peuvent se projeter avec sérénité vers leurs futures échéances. Le déplacement à Séville, vendredi prochain, promet d'être palpitant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.