Liga (J15) : Le réveil de Gareth Bale sauve un tout petit Real Madrid à Huesca

Liga (J15) : Le réveil de Gareth Bale sauve un tout petit Real Madrid à Huesca©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 09 décembre 2018 à 18h10

Si Gareth Bale a mis fin à une disette qui durait plus de 800 minutes en Liga, le Real Madrid a rendu une copie très pauvre à Huesca, pourtant dernier du championnat, ce dimanche (0-1). Pas complètement rassurant pour les hommes de Santiago Solari, toutefois de retour dans le Top 4.

Le Real Madrid retiendra le résultat, son retour dans le Top 4, et pas grand-chose d'autre. Auteur dès la 8eme minute de son premier but en Liga depuis le 1er septembre, soit 801 minutes sans la moindre réalisation, l'international gallois a offert le succès aux Merengue dimanche à Huesca (0-1). Précieux pour reprendre place parmi les quatre premiers, tous qualifiés directement pour la phase de groupes de la Ligue des Champions, à la faveur du lourd revers d'Alavés chez l'Atlético Madrid samedi (3-0). Une première depuis la mi-octobre, au cœur de la crise qui a mené au départ de Julen Lopetegui. Mais le triple champion d'Europe des clubs en titre a encore rappelé qu'il était convalescent en déplacement. C'est simple, en dehors de la belle volée pour ouvrir le score de Bale, à la conclusion aussi des quelques situations qui ont mis à contribution Aleksandar Jovanovic, le Real n'a quasiment rien proposé offensivement, à l'image d'un Karim Benzema fantomatique. Une ambition minimale confirmée par les statistiques : 5 petits tirs tentés sur l'ensemble du match, c'est une rareté pour la Casa Blanca.

Courtois décisif jusqu'au bout


Cette toute petite prestation aurait pu être sanctionnée par un adversaire plus coriace que la lanterne rouge de Liga. En quête d'une victoire après avoir remporté le tout premier match de son histoire dans l'élite en août à Eibar (1-2), le promu a toutefois sérieusement bousculé les visiteurs. Il n'aurait certainement pas volé de partager les points avec ce Real, voire même mieux. Thibaut Courtois a sorti le grand jeu face à Luis Avila (16eme) ou David Ferreiro (57eme), alors que Gonzalo Melero a manqué le cadre à bout portant de la tête (47eme). Jusqu'au coup de sifflet final, les Madrilènes ont souffert, avec surtout une opportunité pour Moi Gomez, qui a profité du vent pour solliciter Courtois sur un ultime coup-franc (92eme). Le Real a tenu bon, et son succès est si important qu'il ne s'attardera pas sur le contenu. Mais avant de se projeter sur une fin de semaine costaude, avec la réception de Villarreal le week-end prochain et surtout la Coupe du Monde des clubs, la troupe de Santiago Solari est loin d'avoir réglé tous ses problèmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.