Liga (J1) : Séville chute d'entrée

Liga (J1) : Séville chute d'entrée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 12 août 2022 à 23h39

Séville commence sa saison en Liga par une défaite, vendredi soir à Osasuna (2-1). Les Andalous mettent en cause l'arbitre qui, selon eux, a sifflé un penalty imaginaire pour conduire au but décisif ayant entraîné leur défaite.



Là où les matchs d'ouverture de Bundesliga et de Premier League, la semaine dernière, avaient vu les victoires des favoris Bayern et Arsenal (6-1 à Francfort et 2-0 à Crystal Palace), la Liga s'est ouverte vendredi sur une surprise avec le revers de Séville sur la pelouse d'Osasuna (2-1). Peut-être un mauvais présage pour la saison des Andalous, qui ont notamment perdu Jules Koundé parti au Barça... Rafa Mir a vite égalisé à 1-1, dès le premier quart d'heure, pour répliquer immédiatement à l'ouverture du score de Chimy Avila (9eme et 11eme), mais les locaux ont bel et bien forcé la décision à l'approche du dernier quart d'heure grâce à un penalty d'Aimar Oroz (2-1, 74eme). Si Thomas Delaney a trouvé le poteau alors que les deux équipes étaient encore à égalité, c'est bien à cet ultime penalty que les Sévillans pensent.

Pour le coach Julen Lopetegui, "cette décision est décisive alors qu'on était supérieurs" : "Les arbitres nous ont réunis pour nous dire qu'ils allaient essayer d'éradiquer le problème des mains, et finalement je ne comprends pas ce qu'ils sifflent sur une action sans conséquence... C'est injuste. Difficile de tirer des conclusions positives lorsqu'on perd, mais on a bien joué." Le président José Castro est également monté au créneau : "Malheureusement, je dois me plaindre dès le premier match... Personne ne voit ce penalty, c'est incompréhensible. Les arbitres se plaindront à leur tour de la pression, mais on ne peut pas perdre éternellement comme ça. C'est un arbitre international qui ne peut pas infliger un tel penalty." Pas de doute, la saison est lancée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.