Liga (J1) : L'Atlético de Madrid freiné par Valence

Liga (J1) : L'Atlético de Madrid freiné par Valence©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 20 août 2018 à 22h24

Pour son entrée en lice en Liga, l'Atlético de Madrid a été accroché à Valence (1-1). Rodrigo a répondu à Correa, servi par Griezmann. Lemar a été discret, tandis que Gameiro a eu la balle de match face à ses anciens partenaires.

Après les victoires du FC Barcelone (3-0 contre Alavès) et du Real Madrid (2-0 contre Getafe), le troisième grand favori de la Liga était attendu au tournant, lundi soir, en clôture de la journée inaugurale. Sur la lancée de son sacre lors de la Supercoupe d'Europe en Estonie mercredi dernier, l'Atlético de Madrid n'a pas imité ses deux principaux concurrents en étant accroché lors du choc de ce premier épisode ibérique.

Avec Griezmann et Lemar, sans L. Hernandez


Tombeurs du Real Madrid (4-2 après prolongation) à Tallinn, les Colchoneros n'ont pris qu'un point pour entamer de l'exercice 2018-19 après un meilleur départ à Valence. Mais ils auraient également pu repartir fanny... Avec Griezmann, Diego Costa et Lemar, recrue la plus onéreuse de leur histoire (72 millions d'euros), mais sans Lucas Hernandez, suspendu et suppléé par Filipe Luis avant un éventuel départ au Paris-SG,  au coup d'envoi, les Madrilènes ont maîtrisé la première période sur la pelouse de Valence où il n'est jamais aisé de contrôler.

Lemar discret


Alors que le duel entre Diego Costa et Garay animait le début de rencontre, Griezmann a délivré sa première passe décisive. Sur un service délicieux du champion du monde dans le dos de la défense, Correa a débloqué les débats d'un tir victorieux du pied droit (26eme). Diego Costa a ensuite fait tourner Garay en bourrique mais Neto a dévié du bout du gant sa frappe croisée (32eme). Alors que Lemar s'est montré discret malgré un travail défensif appliqué sur son côté gauche durant 63 minutes (39 ballons touchés, aucun tir), l'Atlético a paru alors lancé sur la route d'un premier succès mais la deuxième période a offert une autre physionomie.

L'Atlético sauvé par Oblak et son poteau


Sur un centre en une touche de balle de Wass, lui-même trouvé joliment par Kondogbia sur la droite de la surface madrilène, Godin a raté son intervention de la tête devant Rodrigo qui en a profité pour égaliser après un contrôle poitrine et un rebond (56eme). Oblak a ensuite eu très chaud puisqu'il a vu son poteau gauche renvoyer la tête de Gabriel Paulista (65eme). Le portier slovène de l'Atlético a eu encore du boulot et heureusement pour les Madrilènes, il s'est interposé devant Wass (88eme), servi idéalement par Batshuayi, entré en jeu comme Diakhaby, l'ancien Lyonnais, et Gameiro (90eme+4) qui n'a pas exploité une balle de match en frappant trop mollement devant son ancien partenaire. Au final, c'est un nul mérité qui relègue pourtant déjà les protégés de Simeone à deux longueurs du Barça et du Real.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.