Liga : Antoine Griezmann répond à Wissam Ben Yedder et l'Atlético Madrid ramène un nul contre le FC Séville

Liga : Antoine Griezmann répond à Wissam Ben Yedder et l'Atlético Madrid ramène un nul contre le FC Séville©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 18h15

Le FC Séville et l'Atlético Madrid se sont quittés sur un nul dans le choc de la 18eme journée de Liga ce dimanche (1-1), avec des buts de Wissam Ben Yedder et d'Antoine Griezmann. Un résultat qui arrange le FC Barcelone et le Real Madrid.

Ce n'est pas parce que le choc de la 18eme journée a débouché sur un nul que ce résultat ne fait pas des heureux. Le FC Séville et l'Atlético Madrid ayant partagé les points ce dimanche (1-1), le FC Barcelone et le Real Madrid auront l'occasion d'en profiter avec une victoire plus tard dans la journée, respectivement à Getafe (20h45) et contre la Real Sociedad (18h30). Les Catalans prendraient ainsi cinq points d'avance en tête de la Liga, quand les Merengue reviendraient à hauteur du podium. Cette affiche opposant le 3eme du championnat à son devancier au classement a toutefois tenu ses promesses. Avec dans le rôle des buteurs deux attaquants internationaux français : Wissam Ben Yedder et Antoine Griezmann. Le premier a ouvert le score en renard des surfaces pour inscrit son 15eme but de la saison toutes compétitions confondues, le 9eme en Liga (1-0, 37eme). Le second lui a répondu juste avant la mi-temps, d'un magnifique coup-franc (1-1, 45eme) et en est désormais à 8 réalisations en championnat en 2018-19.

Ben Yedder et Griezmann proches du doublé

Outre ces deux actions, ils se sont tous deux mis régulièrement en évidence. Mais Ben Yedder (39eme) comme Griezmann (27eme, 82eme) ne doivent qu'aux gardiens adverses de ne pas avoir inscrit a minima un doublé. Autre Français titulaire au coup d'envoi, comme Thomas Lemar côté Atlético, Joris Gnagnon s'est par ailleurs créé la dernière opportunité d'une rencontre équilibrée et aurait couronné avec un but une excellente prestation de sa part. Mais il a buté à son tour sur Jan Oblak (85eme), déjà décisif auparavant face à Sergio Escudero (31eme) ou Pablo Sarabia (53eme). C'est dire si l'international slovène a sorti le grand jeu, quand son homologue tchèque Tomas Vaclik s'est montré impérial face à Saul Niguez de l'autre côté (48eme). Si ce match s'est soldé par un nul, c'est en grande partie de leur faute. Ce n'est pas le Barça ou le Real qui s'en plaindront.

A voir aussi :
>>> Toute l'actu du foot espagnol

Vos réactions doivent respecter nos CGU.