Le titre se rapproche pour le Barça

Le titre se rapproche pour le Barça©Media365

David HERNANDEZ, publié le samedi 06 avril 2019 à 23h07

Malgré une supériorité numérique pendant une heure, le FC Barcelone a longtemps buté sur Jan Oblak avant de faire la décision dans les derniers instants (2-0). Avec onze points d'avance sur l'Atlético Madrid, les Blaugrana se rapprochent du titre de champion.

En partant de Barcelone, Diego Simeone et l'Atlético Madrid vont sûrement avoir des regrets. Les Colchoneros, deuxièmes de la Liga, avaient l'occasion de revenir à cinq longueurs du Barça en cas de succès au Camp Nou samedi soir. Malheureusement les Madrilènes ont craqué dans les derniers instants de la partie sous les assauts de Luis Suarez (84eme) et Lionel Messi (86eme). Grâce à ce succès (2-0) sur leur adversaire direct, les Blaugrana prennent désormais onze longueurs d'avance et le titre de champion leur tend pratiquement les bras à sept journées de la fin.

Diego Costa plombe l'Atlético

Pourtant cette 22eme victoire de la saison, les coéquipiers de Clément Lenglet ont mis longtemps à l'obtenir. Bousculé par le pressing de l'Atlético, le Barça a longtemps déjoué et a dû attendre le quart d'heure de jeu pour s'offrir son premier frisson avec un poteau de Jordi Alba (13eme). Bien en jambes, les hommes de Simeone ont tenté de se montrer dangereux. Antoine Griezmann, sifflé à chaque touche de balle par le public catalan, a essayé de se mettre en évidence (19eme) mais c'est bien Diego Costa qui a fait basculer la rencontre. En insultant l'arbitre à la demi-heure de jeu, l'attaquant espagnol a été directement renvoyé au vestiaire et a laissé les siens à 10.

Barcelone a longtemps buté sur Oblak

S'en est suivie une attaque-défense pendant plus d'une heure de jeu mais les Colchoneros ont continuer d'espérer grâce à Jan Oblak. Dans son duel avec Marc-André Ter Stegen, le portier slovène a une nouvelle fois prouvé qu'il faisait partie du gratin mondial en écœurant les offensives catalanes. Que ce soient Coutinho, Luis Suarez ou Lionel Messi, tous se sont cassé les dents sur le colosse madrilène, auteur de 9 parades décisives au Camp Nou. Mais à force de subir et malgré les changements offensifs d'« El Cholo », l'Atlético Madrid a logiquement craqué en l'espace de deux minutes par l'Uruguayen et le capitaine catalan, auteur de son 33eme but de la saison. Courageux sans pour autant être dangereux, le club de la capitale espagnole rentre bredouille et voit le Real Madrid, vainqueur d'Eibar un peu plus tôt (2-1), revenir à deux longueurs dans la course à la deuxième place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.