Le coup de gueule de Neymar

Le coup de gueule de Neymar©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 16 novembre 2018 à 09h57

Présent en conférence de presse avant le match contre l'Uruguay, Neymar est revenu sur les rumeurs d'un retour au Barça et a tapé du poing sur la table.


Son arrivée devant le parterre de journalistes accompagné par son fils a rendu la conférence de presse du Brésil un brin surréaliste mais Neymar n'a pas fait le chemin pour rien. Le capitaine de la Seleçao est souvent un bon client quand il est avec sa sélection et jeudi n'a pas dérogé à la règle. Neymar avait des choses sur le cœur et a déballé son sac deux semaines après les révélations de Football Leaks et Mediapart ainsi que des rumeurs sur un possible retour au Barça. « Parfois je ris avec ce qui est publié ou quand les gens parlent. Ils pensent qu'ils savent mieux que les autres. Et en même temps, ça me rend très triste quand j'entends des gens inventer des histoires, des choses qui ne sont pas vraies, a-t-il ainsi regretté face aux médias. Je suis triste aussi de voir qu'une partie de la presse leur accorde du crédit au final. »


De son côté, le Barça ne semble pas rancunier de la façon dont s'est passé le départ de son ancien poulain durant l'été 2017. Dans une interview accordée à la Cadena Ser, le directeur général du club a ouvert la porte à un retour. « J'ai dit à l'époque que tout jeune joueur qui va chercher de l'argent ne reviendra pas, a déclaré Pep Segura. Mais les circonstances sont différentes avec Neymar car nous ne parlons pas d'un joueur en formation, c'est un professionnel et, en fonction des circonstances du marché, nous allons évaluer les meilleures solutions. » Pour autant, le Brésilien est concentré sur ses objectifs avec le PSG comme il l'a martelé jeudi soir à Londres. « C'est irrespectueux de publier quelque chose sans savoir si c'est vrai, sans même demander pour vérifier la réalité. C'est vraiment nul. Vous perdez de la crédibilité et vous vous éloignez de la vérité, a-t-il en effet tonné. Et quand vous ne dîtes pas la vérité, les gens ne vous vont pas confiance. C'est vraiment difficile. Ce que je demande aux médias, c'est de faire un peu plus attention. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.