Le Barça et les attaquants brésiliens : une affaire qui marche

Le Barça et les attaquants brésiliens : une affaire qui marche©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 08 janvier 2018 à 16h39

En rejpoignant le FC Barcelone, Philippe Coutinho se rajoute à la longue liste de ces attaquants brésiliens qui ont fait le bonheur du Nou Camp. Petit tour d'horizon.

Romario (1993-1995, 63 matchs, 39 buts)Le fantasque Brésilien a régalé le Nou Camp pendant les deux années qu'il a passées au Barça. Débarqué du PSV Eindhoven en 1993, l'international (70 sélections, 55 buts) a tout de suite justifié son transfert et s'est mis les supporters dans la poche. Sous les ordres de Johan Cruyff, Romario fait partie intégrante de la Dream Team avec qui il remporte la Liga et la Ligue des Champions en 1994. Il inscrit 30 buts en 33 matchs dès sa première année. Après avoir gagné la coupe du monde 94 avec le Brésil, il vit une seconde saison plus compliquée (13 matchs, 7 buts) qui fait ressortir la part sombre de lui-même. S'octroyant des vacances prolongées sans autorisation, il est transféré à Flamengo durant le Mercato hivernal avec de retenter une pige infructueuse en Europe du côté de Valence.Ronaldo (1996-1997, 49 matchs, 47 buts)Comme Romario, Ronaldo « le vrai » débarque en Catalogne après un premier passage en Europe au PSV Eindhoven. Serial buteur au Pays-Bas, le jeune attaquant (20 ans) va prouver qu'il est d'une race à part et s'inscrit comme le digne héritier de Romario. Une seule saison sous les couleurs blaugrana mais quelle saison ! Entre dribbles chaloupés, coup de rein et sens du but, « El Fenomeno » va porter le Barça de Bobby Robson jusqu'au titre en Coupe des Coupes, en Coupe du Roi et à la Supercoupe d'Espagne. 47 buts en 49 matchs mais une idylle brisée suite à des désaccords entre la direction et ses agents qui l'envoient directement à l'Inter Milan avant de rejoindre l'ennemi madrilène.Rivaldo (1997-2002, 235 matchs, 130 buts)Le successeur désigné de Ronaldo. Rivaldo débarque en Catalogne quand son compatriote prend la direction de l'Italie et est donc amené à prendre sa succession. Seulement, l'ancien de La Corogne est plus un ailier qu'un buteur pur. En 5 saisons, il va malgré tout régaler le public avec sa patte gauche de velours et enrichir son palmarès avec 4 trophées mais surtout un Ballon d'Or en 1999 après une saison à 27 buts en 45 matchs et une Liga.Ronaldinho (2003-2008, 207 matchs, 94 buts)Le plus grand Brésilien que le Barça ait connu dans son histoire. Après des années dans l'ombre du Real, le club catalan va revenir sur le devant de la scène derrière Ronaldinho. Arrivé en provenance du PSG en 2003, il va être la pierre angulaire du projet de Frank Rijkaard avec Samuel Eto'o, Xavi and co et changer la face du football. Dans un pur style « Joga Bonito », Ronaldinho va mettre le monde à ses pieds avec un Ballon d'Or en 2005 mais surtout une ovation de Santiago Bernabeu après un récital et son doublé. L'ancien Parisien respirait le football et la joie de vivre et n'aura finalement pas toute la carrière qu'on lui prédisait. Il reste une légende au Nou Camp.Neymar (2013-2017, 186 matchs, 105 buts)Le dernier en date de la fratrie brésilienne. Si la relation s'est terminée en eau de boudin avec un transfert au PSG contre sa clause libératoire, Neymar a fait partie de cette fameuse MSN qui a mis à terre bon nombre de défense. Dans la pure lignée de Ronaldinho, le néo-Parisien a régalé le public à coup de gestes techniques plus impressionnant les uns que les autres, la touche buteur en plus. Ayant fait directement le saut en Europe chez le géant barcelonais, le capitaine de la Seleçao n'a pas déçu en étant décisif à tous les matchs (105 buts et 80 passes en 186 matchs). Seulement, il est toujours resté dans l'ombre de Lionel Messi ce qui fait qu'il sera certainement moins marquant auprès des supporters que ses compatriotes brésiliens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.