Espagne : Le Barça doute

Espagne : Le Barça doute©Media365

David HERNANDEZ, publié le dimanche 10 février 2019 à 23h00

Bousculé par l'Athletic Bilbao, le Barça a concédé un deuxième nul de suite en championnat (0-0). Les Catalans laissent encore des points en route et voient le Real Madrid revenir à six longueurs.

A plus d'une semaine de son huitième de finale de la Ligue des Champions contre l'Olympique Lyonnais, le FC Barcelone tousse depuis une semaine et n'est pas loin de tomber dans une mini-crise sportive. Auteurs de deux nuls contre Valence (2-2) en championnat puis contre le Real Madrid en Coupe du Roi (1-1) mercredi, les Catalans ont encore dû partager les points sur la pelouse de l'Athletic Bilbao dimanche soir (0-0). Leader incontesté et incontestable depuis le début de la saison, le Barça marque le pas depuis deux journées et se créé lui-même des frayeurs dans une saison pourtant contrôlée. Grâce à son succès dans le derby madrilène, le Real reste toujours en vie et n'est plus qu'à six points du leader avec un Clasico qui se profile dans quelques semaines.

Le Barça n'a cadré que deux fois

Sur la pelouse de Bilbao, les Blaugrana ont enregistré le retour de Lionel Messi en tant que titulaire mais la « Pulga » a été à l'image de ses partenaires. D'abord absent avant de se montrer sur les nerfs durant le second acte en voyant les minutes s'écouler et le score toujours vierge. Comme un symbole, les Catalans n'ont cadré que deux de leurs tentatives (10) et encore il a fallu attendre les arrêts de jeu et une frappe trop molle d'Ousmane Dembélé pour voir Herrerin capter un ballon. Amorphe, le Barça n'a jamais mis de vitesse dans son jeu pas vraiment aidé par un milieu trop semblable avec Arturo Vidal et Ivan Rakitic. Dembélé a bien essayé d'apporter de la folie dans le jeu mais le bloc basque n'a jamais rompu.

Ter Stegen joue les sauveurs

Défait lors du derby contre la Real Sociedad lors de la dernière journée, l'Athletic a récité une partition presque parfaite à San Mames. Derrière Inaki Williams remuant, ce sont d'ailleurs eux qui se sont montrés les plus dangereux dimanche. L'attaquant espagnol a eu les occasions comme San Jose (64eme), Raul Garcia (23eme, 39eme) mais les hommes de Garitano se sont heurtés à un Marc Stegen encore une fois infranchissable. Si le Barça repart avec un point, il peut dire merci à son portier qui a joué les albatros sur une frappe enroulée de Susaeta (16eme) avant de se prendre pour un gardien de handball sur un tir à bout portant de Williams (81eme). Les Catalans étaient venus en terres basques pour se rassurer, ils en repartent le plein de doutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.