Espagne : Face à Levante, le Real laisse filer deux nouveaux points.

Espagne : Face à Levante, le Real laisse filer deux nouveaux points.©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le samedi 03 février 2018 à 23h33

Sur le terrain de Levante, le Real Madrid a été incapable de s'imposer (2-2) dans une rencontre qui lui tendait les bras.

Pour une des rares fois de la saison, Zinédine Zidane a pu aligner son équipe type à l'occasion du déplacement à Levante. Malgré les nombreux talents présents sur la pelouse, le Real n'a pourtant pas été en mesure de prendre le meilleur sur le 17eme de Liga. Tout avait bien commencé dans cette rencontre pour le Real qui a ouvert le score par Ramos de la tête sur un corner de Kroos (11eme). Les Madrilènes ont ensuite fait tranquillement circuler le ballon sans pour autant continuer à faire mal à leur adversaire. A ce petit jeu-là, les coéquipiers de Ronaldo se sont fait surprendre peu de temps avant la mi-temps. Sur un long ballon de Lukic dans le dos la défense, Ivi voit son tir repoussé par Navas sur Boateng qui égalise du plat du pied (42eme). La physionomie de la seconde période ressemble à celle de la première avec le Real qui monopolise le ballon face à une équipe de Levante qui exploite quelques contres. C'est sur l'un d'entre eux que Navas s'est montré vigilant pour repousser du visage la tentative de Lerma (57eme).Première parfaite pour PazziniIl faut attendre les vingt dernières minutes pour voir les Madrilènes accélérer le rythme. Benzema s'offre d'abord une belle percée plein au milieu de plusieurs adverses sans succès (74eme). Dans la foulée, on a failli assister au copier-coller du premier but du Real, mais Ramos a cette fois-ci vu sa tentative repoussé par Oier (75eme). C'est finalement Isco, entré peu de temps avant, qui va trouver l'ouverture d'une frappe sèche suite à une passe en retrait de Benzema (81eme). Levante est ensuite tout près d'égaliser mais Roger manque le cadre de manière incroyable sur un service de Morales (86eme). L'attaquant de Levante va se reprendre peu de temps après en profitant du mauvais alignement de la défense du Real pour servir Pazzini qui marque d'une frappe du plat du pied en se couchant (89eme). Arrivé lors du mercato d'hiver, l'attaquant italien a trouvé le chemin des filets quelques minutes seulement après avoir enfilé pour la première fois son nouveau maillot. A dix jours de la réception du PSG en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, le Real a encore affiché des signes inquiétants de fébrilité.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU