Deschamps, Valverde, Piqué... Dembélé agace de plus en plus

Deschamps, Valverde, Piqué... Dembélé agace de plus en plus©Media365

Rédaction , publié le lundi 12 novembre 2018 à 13h35

Non retenu pour la rencontre contre le Betis Séville, Ousmane Dembélé paye indirectement un comportement qui ne passe plus à Barcelone. Gerard Piqué est venu à la rescousse de son coéquipier tout en lui conseillant de se reprendre en main.



Ousmane Dembélé n'était pas sur le terrain dimanche contre le Betis Séville mais l'international français a quand même réussi à faire parler de lui. Déjà critiqué pour son retard lors de la rencontre contre l'Inter Milan il y a trois semaines, l'ancien Rennais a trouvé le moyen de louper le début du match en tribunes en arrivant dans les tribunes du Camp Nou cinq minutes après le coup d'envoi. Est-il passé par les vestiaires ce qui explique ce retard ? La presse catalane n'en a cure et a chargé une nouvelle fois le champion du monde qui aurait dû arriver au stade entre 15 et 45 minutes avant le match comme le veut le règlement du club.

Dembélé déjà tancé par Deschamps


Dembélé pourra se consoler en se disant que ses partenaires n'ont pas réussi à gagner sans lui mais son attitude va devoir vite changer au risque de se voir écarter encore une fois de plus par Ernesto Valverde voire pire avec un départ. En zone mixte après la rencontre, Gerard Piqué a trouvé des circonstances atténuantes à son coéquipier. « Nous avons tous été jeunes comme lui, nous avons tous fait des erreurs comme lui » avant de se montrer plus dur. « Mais il faut penser au football 24h/24, le vivre à fond de la première à la dernière minute », a martelé le défenseur central qui assure que le groupe est là pour aider l'ailier. Cette déclaration n'est pas sans rappeler le rappel à l'ordre de Didier Deschamps lors du dernier rassemblement. Le sélectionneur avait pointé du doigt l'irrégularité d'Ousmane Dembélé. « A lui de prendre conscience de toutes les exigences du football de haut niveau. Je ne crois pas qu'il en a pleinement conscience. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.