Coupe du Roi (Quarts de finale retour) : Le FC Séville s'offre le scalp de l'Atletico Madrid

Coupe du Roi (Quarts de finale retour) : Le FC Séville s'offre le scalp de l'Atletico Madrid©Media365

David HERNANDEZ, publié le mardi 23 janvier 2018 à 23h51

Déjà vainqueur à l'aller (2-1), le FC Séville a remis ça à domicile (3-1) malgré un but magnifique d'Antoine Griezmann. Les Sévillans ne sont plus qu'à une marche de la finale tandis que l'Atletico peut encore vivre une saison sans titre...

Il ne fallait pas être en retard à Sanchez Pizjuan mardi soir. En ballottage favorable après sa victoire au Wanda Metropolitano la semaine dernière (2-1), le FC Séville a mis moins d'une minute pour se faciliter le match. Sur un centre millimétré de Joaquin Correa, le capitaine sévillan, Sergio Escudero est venu griller la politesse à Sime Vrsjalko et plonger le public dans l'ivresse. Un coup de massue sur la tête de l'Atletico Madrid qui n'avait pas besoin de ça s'il voulait s'ouvrir les portes des demi-finales. C'est finalement grâce à son duo d'attaque 100% français que les Colchoneros sont revenus dans le match.Une remise parfaite de la poitrine de Kevin Gameiro pour un éclair de génie d'Antoine Griezmann. A 28m, la volée du droit de l'international français a réduit au silence tout le peuple andalou et relancé les siens. Griezmann a d'ailleurs été le Madrilène le plus en vue et a eu l'occasion de mettre encore plus la pression sur le FC Séville. Mais par deux fois, le Mâconnais a vu le cadre se dérober au dernier moment (15eme, 23eme). Dans une rencontre où l'intensité était au rendez-vous tout comme l'électricité entre les joueurs - Gabi et Vazquez en sont presque venus aux mains - les occasions n'ont pas été légion.Finalement, comme en première période, il n'a fallu qu'une minute aux hommes de Vincenzo Montella pour passer devant. Suite à une charge de Saul Niguez sur Correa, Ever Banega a trompé Miguel Moya sur penalty et tué pratiquement tout suspense (46eme). Ce ne sont pas les changements effectués par Diego Simeone qui ont changé grand-chose bien au contraire puisque la GG (Gameiro-Griezmann) a complètement disparu avec l'entrée de Fernando Torres. C'est même Séville qui est venu corser le score en fin de match par l'intermédiaire de Pablo Sarabia (79eme, 3-1). Finalistes en 2016, les Blanquirrojos retrouvent les demi-finales après être sortis en 8emes la saison dernière. Distancé en Liga (11 points du Barça), l'Atletico n'a plus que la Ligue Europa pour ne pas faire choux blanc...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU