Coupe du Roi : Le Betis prend une option sur la finale

Coupe du Roi : Le Betis prend une option sur la finale©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365, publié le mercredi 09 février 2022 à 23h32

Nabil Fekir, passeur décisif, a contribué au succès du Betis chez le Rayo Vallecano mercredi soir (1-2), pour la première demi-finale de Coupe du Roi. Troisième en Liga, le club de Séville poursuit une saison très réussie.

Le Betis, surpris à domicile par Villarreal ce week-end en Liga (0-2), est vite reparti du bon pied. L'autre club de Séville, qui reste aussi l'équipe la mieux classée du championnat à être encore engagée en Coupe du Roi, est en ballotage favorable en vue de la qualification en finale, en l'emportant 2-1 sur le terrain du Rayo Vallecano - une autre bonne surprise de la saison en Espagne. Un match qui sentait un peu la Ligue 1, avec bien sûr Nabil Fekir toujours leader technique du Betis, mais également Youssouf Sabaly arrière droit chez les visiteurs, ainsi que Radamel Falcao entré en jeu en seconde période du côté du Rayo.

Ce sont les locaux qui avaient bien mieux commencé, avec l'ouverture du score rapide d'Alvaro Garcia (5eme). Les Sévillans sont parvenus à égaliser avant la demi-heure de jeu par Borja Iglesias, bénéficiant d'une passe décisive de Nabil Fekir (1-1, 26eme), et c'est finalement William Carvalho qui a offert la victoire au Betis après la pause (1-2, 68eme). C'est encore un autre Français, le milieu de terrain Randy Nteka, qui a failli égaliser en toute fin de rencontre (87eme), mais l'avantage reste donc en faveur du Betis à trois semaines du match retour.

Si les demi-finales sont désormais le seul stade de la compétition à se jouer ainsi sur deux manches, la Fédération espagnole a suivi le mouvement général en supprimant l'avantage des buts à l'extérieur en cas d'égalité finale, ce qui laisse un peu plus d'espoir au Rayo. Bilbao recevra Valence jeudi soir pour compléter ce dernier carré qui, pour la deuxième fois consécutive, ne comporte ni le Real, ni le Barça, ni l'Atlético.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.