Coupe du Roi : Le Barça rate également son quart

Coupe du Roi : Le Barça rate également son quart©Media365

Rédaction , publié le jeudi 06 février 2020 à 23h05

Le FC Barcelone a été éliminé dans le temps additionnel sur le terrain de Bilbao, jeudi soir, en quarts de finale de Coupe du Roi (1-0).

San Mames. Drôle d'endroit pour essayer d'engranger de la confiance. Par le passé, le FC Barcelone s'est souvent emmêlé les pinceaux dans cette cathédrale du foot espagnol. La bande à Messi s'attendait donc à un combat âpre, quelques heures après avoir vu l'ennemi madrilène tomber contre l'autre club basque, la Real Sociedad (3-4), dans ce tableau croisé des quarts de finale de la Coupe du Roi. Comme prévu, Bilbao a donné du fil à retordre au Barça. L'équipe de Quique Setién a eu le ballon, encore une fois. Elle aurait pu matérialiser cette possession écrasante en première période, où elle a eu de vraies situations de but, ce qui reste l'essentiel en l'état. Auteur d'un doublé il y a quelques jours, le jeune prodige Ansu Fati a trouvé le poteau dès les premières minutes (5eme).

Bilbao douche le Barça et s'offre le scénario parfait

Barcelone a insisté, mais il y avait toujours une tête, une jambe ou un pied pour annihiler les tentatives des Blaugrana. Et à force de résister, l'Athletic est même sorti de sa torpeur. Raul Garcia a exploité une erreur de Ter Stegen - fait assez rare pour être souligné - mais sa frappe puissante n'a pas attrapé le cadre (31eme). Rien n'a changé au retour des vestiaires.

Barcelone a attendu son heure, proposant de longues phases de conservation pour déplacer et percer le bloc basque. Antoine Griezmann, entré en jeu, a cru débloquer la situation mais le champion du monde a buté sur Unai Simon (79eme). Le gardien de Bilbao a encore sorti le grand jeu, cette fois-ci face à Messi, à deux minutes de la fin, sur la spéciale de l'Argentin (88eme). Il ne manquait qu'un but à Bilbao pour écrire un scénario parfait. Et l'improbable s'est produit, au bout de la nuit. Inaki Williams, à la réception d'un centre de Dani Garcia, a envoyé son équipe au paradis d'une tête rageuse (1-0, 90eme+3). Le Pays Basque est en fête. Mais c'est une soirée à oublier pour les deux géants du pays...



Vos réactions doivent respecter nos CGU.