Coupe du Roi (Finale) : Le FC Barcelone battu en finale par Valence

Coupe du Roi (Finale) : Le FC Barcelone battu en finale par Valence©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 25 mai 2019 à 23h26

Le FC Barcelone devra se contenter de la seule Liga. Après sa piteuse élimination en Ligue des Champions face à Liverpool, le club blaugrana a manqué sa dernière occasion d'ajouter un trophée à son palmarès cette saison face à Valence.

Avec une équipe remaniée, et notamment une ligne d'attaque Coutinho-Messi-Sergi Roberto en l'absence de joueurs comme Ousmane Dembélé et, surtout, Luis Suarez, le club blaugrana a rapidement mis en place son jeu de possession mais, très rapidement, la fébrilité de la défense centrale Piqué-Lenglet s'est fait jour. Dès la 5eme minute, le défenseur tout juste appelé en équipe de France par Didier Deschamps s'est signalé par une passe latérale inopportune qui a permis à Rodrigo de se présenter seul face à Cillessen, de l'effacer avant de buter sur Piqué comme dernier rempart. Ce n'est qu'à la 20eme minute que Lionel Messi a fait passer un premier frisson dans le Stade Benito-Villamarin de Séville.

Gameiro et Rodrigo font basculer le match

C'est dans la foulée que le match a tourné en faveur des Murciélagos. Sur une inspiration de Gaya face à une défense barcelonaise désarticulée, Gameiro a été trouvé à l'entrée de la surface, a effacé Jordi Alba avant de ne laisser aucune chance à Cillessen, titularisé pour sa dernière avec le Barça. A peine plus de dix minutes plus tard, c'est Rodrigo qui a profité des largesses de la défense du FC Barcelone. Soler s'est, à son tour, joué de Jordi Alba avant de trouver son attaquant totalement oublié par la défense catalane et qui n'a pas laissé le gardien néerlandais intervenir. La réaction barcelonaise s'est fait attendre et ce n'est que dans les derniers instants du premier acte que Lionel Messi puis Ivan Rakitic ont mis à contribution Jaume Domenech, le gardien remplaçant de Valence. Visiblement mécontent de ses choix tactiques, Ernesto Valverde a revu son dispositif à la mi-temps avec les entrées de Malcom et Arturo Vidal, ce qui a donné un nouvel élan au onze catalan.

Une réaction venue trop tard pour le Barça

Dès l'entame du deuxième acte, les joueurs de Valence ont commencé à se recroqueviller sur leur surface de réparation, laissant encore plus l'initiative du jeu aux Barcelonais. Peu avant l'heure de jeu, Messi est passé tout près de réduire l'écart en trouvant le poteau sur une frappe enroulée du pied gauche. La « Pulga » a pu avoir plus d'influence sur le jeu avec la sortie sur blessure du capitaine de Valence, Dani Parejo, qui a toujours été au marquage sur l'Argentin. Finalement, c'est à 17 minutes du terme de la rencontre que le numéro 10 barcelonais a trouvé la faille de manière très opportuniste après un arrêt de Domenech sur une tête rageuse de Lenglet. Dès lors, le Barça s'est lancé à l'abordage, laissant de côté la rigueur défensive avec un Piqué en attaquant de pointe. Mais la défense de Valence n'a pas craqué et aurait pu se donner plus de tranquillité avec Guedes qui a manqué deux occasions en or, un duel avec Cillessen puis une frappe de 40 mètres dans un but déserté par le portier, monté sur un dernier corner. Finalement, Valence inflige une ultime claque au Barça cette saison, remporte sa huitième Coupe du Roi et met un terme à quatre ans de domination des Blaugrana.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.