Barcelone : L'expulsion de Dembélé expliquée par l'arbitre

Barcelone : L'expulsion de Dembélé expliquée par l'arbitre©Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le lundi 07 octobre 2019 à 08h43

Contre le FC Séville, Ousmane Dembélé a connu une soirée contrastée. D'abord buteur pour le FC Barcelone (4-0), il a été expulsé en fin de match après avoir échangé des mots avec l'arbitre de la rencontre. Des propos qui ont été dévoilés par AS via le rapport du match.

A l'image de ce qu'il propose depuis son arrivée à Barcelone, Ousmane Dembélé a connu une soirée contrastée lors de la réception du FC Séville au Camp Nou (4-0). Si l'ancien Rennais a marqué en première période son premier but de la saison, il a aussi été expulsé en fin de match. Un carton rouge qui aurait pu être largement évité. A la 87eme minute, Chicharito s'échappait seul vers le but barcelonais quand il a été repris de manière illicite par Ronald Araujo. L'arbitre de la rencontre a donné un carton rouge direct au défenseur qui avait remplacé Jean-Clair Todibo un peu plus tôt. Dans la foulée, monsieur Lahoz a expulsé Ousmane Dembélé qui était venu exprimer son désaccord avec cette décision.



Mais qu'est-ce que le champion du Monde français a-t-il pu bien dire pour mériter une telle sanction ? La réponse a été donnée par AS qui a publié le rapport du match. Maheu Lahoz y a précisé que l'attaquant barcelonais a été expulsé car il s'est dirigé dans sa direction en disant "Très mauvais, tu es très mauvais" en gesticulant à proximité. Une expulsion qui peut donc sembler sévère alors que certains observateurs pensaient à des injures.



Désormais la commission de discipline espagnole va décider de la suspension appliquée au joueur de 22 ans. Jusqu'à deux matchs si elle considère que c'est un manque de respect envers le corps arbitral. Mais si la Ligue espagnole décide qu'il s'agit d'une insulte, la sanction peut s'élever à 12 matchs. Dans tous les cas, sa participation au Classico entre le FC Barcelone et le Real Madrid est compromise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.