Atlético : Simeone veut s'inspirer de la lutte face au Covid

Atlético : Simeone veut s'inspirer de la lutte face au Covid©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 12 avril 2021 à 15h50

Abandonner, voilà un verbe qui n'appartient pas au vocabulaire de Diego Simeone. Au contraire, l'entraîneur de l'Atlético confirme qu'il ne se sent jamais aussi bien qu'en position de prétendue faiblesse, comme c'est le cas.



L'Atlético ne dispose plus que d'un petit point d'avance sur le Real Madrid, après son nul dimanche soir sur la pelouse du Bétis (1-1) - et deux points sur le Barça. Mais Diego Simeone, fidèle à lui-même, ne se laisse certainement pas abattre par la situation : "Il faut faire preuve de courage et de détermination quand les situations positives ne se présentent pas. On a montré de la solidarité en contre, comme sur le dernier corner tiré par Koke." Le "Cholo" n'hésite pas à aller puiser les ressorts psychologiques bien au-delà du football : "On est dans un moment de résistance, ça va au-delà des jambes... Résister, ça me plaît. J'aime ça, à l'instar de ce qu'il se passe dans notre société avec ce moment difficile que nous traversons tous."

"Toujours plus tendu en fin de saison, mais nous avons grandi"

La pandémie de coronavirus sera-t-elle suffisante pour inspirer les Colchoneros jusqu'au bout, alors qu'il reste désormais huit journées à disputer en Liga ? "Le travail paie toujours. D'abord ce sont le Real et le Barça qui ont été irréguliers, puis ils se sont redressés et c'est à notre tour d'être moins constants... On verra, on espère avoir passé cette période après ce match nul. C'est toujours plus tendu en fin de saison, mais nous avons grandi."


L'Atlético, qui a compté jusqu'à dix points d'avance, accusait dimanche de nombreuses défections : Luis Suarez et Marcos Llorente étaient suspendus, Thomas Lemar s'est blessé in extremis et Joao Félix a été touché à son tour en début de seconde période... L'autre club madrilène n'a remporté que quatre de ses onze derniers matchs de championnat (cinq nuls, deux défaites). Sur cette période, démarrée le 1er février, le club serait seulement cinquième de Liga, soit hors des qualifiés pour la Ligue des Champions - où les Rojiblancos ont d'ailleurs été éliminés par Chelsea en huitièmes de finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.