Coupe du Monde 2018 - Bleus : Revivez la conférence de presse de Didier Deschamps

Coupe du Monde 2018 - Bleus : Revivez la conférence de presse de Didier Deschamps©Media365

Rédaction , publié le mercredi 23 mai 2018 à 16h20

Suivez en direct la conférence de presse de Didier Deschamps ce mercredi, premier jour du rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine pour préparer la Coupe du Monde 2018. Rendez-vous à partir de 15h45.

23/05 à 16:23 Fin de la conférence de presse de Didier Deschamps Après une grosse demi-heure à répondre aux questions des journalistes présents à Clairefontaine, en partie pour évoquer le cas Adrien Rabiot, le sélectionneur de l'équipe de France a quitté l'auditorium. Merci à tous de nous avoir suivi et rendez-vous prochainement sur notre site pour un nouveau direct.
23/05 à 16:19 Un équilibre à trouver entre la jeunesse et l'expérience Il y a besoin des deux. Evidemment que le vécu ait important au niveau international. On a pu me reprocher qu'il y ait des jeunes. Je ne choisis par par rapport à la carte d'identité et à la date de naissance. Je ne sors pas le parapluie, mais ils sont 14 à ne pas avoir participé à une phase finale. Après la Coupe du Monde, ils seront plus forts, ils auront déjà un vécu. Je considère que cette jeunesse n'est là par hasard, elle a beaucoup de qualités footballistiques. Il y a ce côté insouciant, l'enthousiasme. Ils ont envie, il n'y a pas de limites. Je préfère prendre ce côté-là. Ça peut mettre du temps, il faut peut-être payer un certain prix. Si j'ai intégré autant de nouveaux joueurs depuis l'Euro, c'est qu'ils ont ce qu'il faut pour aller là-haut, même si la route est longue. Avec ce qu'on va vivre, ils seront plus forts après.
23/05 à 16:16 Griezmann et son avenir Lui, ça ne le perturbe pas. Il l'a dit, il va le faire, c'est son choix. C'est lui qui décide.
23/05 à 16:15 Différences dans la préparation avec l'Euro 2016 L'Euro, on rentrait plus vite, c'était le match d'ouverture. Avant l'Euro, j'ai eu les joueurs au compte-gouttes, on a commencé avec peu de joueurs au stage à Biarritz. Ils sont là, certains ont eu une saison bien chargée. Certains ont été blessés, ça peut être un avantage, puisqu'ils auront plus de fraîcheur.
23/05 à 16:14 Les sanctions après les insultes racistes lors de Russie-France Je n'ai rien entendu, je n'ai pas de souvenir que les joueurs aient parlé de ça à la fin du match. Il ne faut pas généraliser. Il faut que ce soit condamné, on ne peut pas laisser passer ça, mais c'est toujours une faible minorité qui n'a pas sa place dans une enceinte de sport. Ça peut arriver dans différents endroits, mais ç'a un écho médiatique important. Les instances sont très vigilantes et heureusement. Je n'ai pas d'inquiétude, mais il suffit qu'il y en ait quelques-uns pour qu'on en parle plus que des 60 000 autres.
23/05 à 16:12 Sélection des adversaires en matchs de préparation Dans la mesure du possible, il faut avoir des adversaires du profil de ceux qu'on va rencontrer pendant la compétition. Il faut la disponibilité, que les jours conviennent. Ce n'est pas par hasard qu'on a joué la Colombie en mars. Evidemment que l'Eire a un jeu plus direct, qui ressemblait au Danemark, même s'ils ont un jeu plus au sol depuis qu'ils ont changé de sélectionneur. On ne peut pas faire un copier-coller. Il y a un gros travail fait par les observateurs depuis le mois de mars, avec une banque de données. Il y a des styles qui peuvent être proches, mais ça reste des adversaires différents.
23/05 à 16:10 20 ans après France 98 Ça fait partie de l'histoire, ça restera. C'est l'histoire des joueurs qui sont là, à eux de l'écrire. Je fais partie de cette génération qui a connu le succès. On ne peut pas comparer. On ne peut pas effacer l'histoire, on s'en nourrit, ça sert. Avant d'être champions du monde en 98, ça nous a servi ce qu'on fait les autres avant. Ils savent ce qu'il s'est passé, mais c'est une page blanche. On va vers une très belle aventure, la plus belle compétition qui existe en football.
23/05 à 16:08 Ambiance festive pour le début de la préparation Pas de fête, mais il y a des sourires. Le staff a commencé hier, les joueurs sont là maintenant. C'est la reprise de contact. Certains se sont arrêtés il y a 10 jours, d'autres avaient un match au couteau le week-end dernier. C'est le début de notre préparation, une partie importante pour arriver fin prêts pour le début de la compétition.
23/05 à 16:06 Des encouragements pour les suppléants Je ne pense pas que des mots suffisent. Ils font quand même partie des joueurs pré-sélectionnés. Ils sont pros, c'est le haut niveau et ils doivent se tenir prêts.
23/05 à 16:05 La définition d'une Coupe du Monde réussie Je sais ce qu'est une Coupe du Monde ratée. Aujourd'hui, on a un objectif. On a de l'ambition, on est des compétiteurs, mais il faut garder l'humilité nécessaire. Il ne faut pas banaliser nos trois premiers matchs. On a le seul groupe où trois équipes sont dans les 12 premiers au classement FIFA. Notre premier match sera très important. L'objectif, c'est de se qualifier pour les 8emes, après on verra. Passons par les étapes chronologiques.
23/05 à 16:03 La lettre d'encouragements de Laurent Koscielny Ce ne sont pas des joueurs de la même génération (avec Rabiot). On perd un joueur très important sur le plan humain. Je trouve très bien son initiative. J'ai fait en sorte que les joueurs puissent la lire. Il y a tout dedans. Il sait ce que c'est, sportivement et humainement. Si ça peut mettre en éveil tout le monde, je ne vais pas m'en plaindre. J'ai eu la confirmation que c'est un homme sur qui on peut compter. Quand il a envie, si ça lui fait plaisir, il est le bienvenu pour venir nous voir.
23/05 à 16:02 Des doutes sur Sidibé et Mendy ? Djibril, il n'y pas de souci particulier, même si on n'est jamais à l'abri. Benjamin, c'est différent. il est guéri, c'est juste une question de rythme et d'intensité. Il a tout fait, il n'y pas de doute là-dessus. Ça passe par une montée en puissance, pour qu'il ait le rythme de la compétition. Nous nous sommes posés ces questions bien en amont. Ils sont là et c'est prévu qu'ils le soient jusqu'au bout, je leur souhaite de rester. Vous connaissez la deadline, c'est le 4 juin à midi.
23/05 à 16:00 Priorité au travail mentale dans l'approche du Mondial Tout est lié. C'est surtout après notre contre-performance contre la Colombie. Au-delà de la qualité du travail spécifique, je le rabâche, à qualité égale, c'est mental, l'état d'esprit. Individuellement, ils sont forts, mais la force collective est au-dessus de tout. Ils se connaissent, il y a des jeunes qui ont moins de vécu et d'autres plus expérimentés. C'est un travail individuel qui se fait toujours dans un cadre collectif. A travers mes discussions, je replace toujours dans un groupe. Aujourd'hui, les 22 ont la banane, mais il n'y en a que 11 qui débuteront. Les autres ne devront jamais oublier qu'ils sont là et que d'autres aimeraient être à leur place. Ça fait partie du management, de la gestion humaine, où j'ai un rôle important avec mon staff, mais entre eux aussi. Il faut les responsabiliser, n sachant qu'ils n'ont pas les mêmes caractères. Ça peut arriver à tout le monde qu'on soit moins bien luné pour différentes raisons. L'écoute est importante.
23/05 à 15:57 La gestion du Mercato Dans l'idéal, il vaut mieux que tous soient fixés avant que la compétition ne commence. Il peut y avoir des discussions pendant, certains régleront leur cas après. Qu'ils aient cette tranquillité d'esprit, c'est mieux dans la mesure du possible. J'ose espérer qu'on puisse s'en rapprocher. Je ne peux être dans la chambre à regarder qui ils appellent et à qui ils parlent. Ce ne sont pas des enfants, ils sont capables de gérer leur avenir personnel tout en étant en équipe de France.
23/05 à 15:56 Une pression particulière pendant la préparation ? Je n'ai pas de stress, sincèrement. Il y a de l'adrénaline, de l'excitation. On a passé beaucoup de temps avec mon staff pour tout bien planifier. Il y a le ressenti avec ce qu'on va voir avec les joueurs. l'objectif est clair pour nous, notre rendez-vous, c'est le 16 juin. Il faut qu'on soit prêts face à l'Australie, à travers les entraînements et les matchs de préparation.
23/05 à 15:55 Un remplaçant pour Rabiot ? Il y a un logiciel qui a été bloqué le 14 mai, on y avait la possibilité de faire une pré-liste jusqu'à 35. Il sera débloqué pour la liste des 23 le 4. Après le 4, sur blessure, il y a possibilité de changer un joueur des 23 qui fasse partie de cette pré-liste, ou pas. Je ne peux pas le remplacer. J'avais construit une pré-liste, j'ai été jusqu'au maximum. On restera comme ça.
23/05 à 15:53 L'état de santé de Dembélé Il va passer dans les mains du staff médical et de notre docteur. J'ai craint le pire sur le moment, mais j'ai pu échanger très rapidement avec lui. Toute blessure grave est écartée. On va gérer s'il y a besoin. Je n'exclus pas qu'il soit disponible pour lundi par rapport au retour que j'aurai et à ses sensations.
23/05 à 15:52 Plus de convocation pour Rabiot sous Deschamps ? Je n'ai jamais pris de position radicale. Il se met à la faute, point barre. J'ai argumenté le fait qu'il ne soit pas là par rapport à ce qu'il a pu se passer avec nous sur le terrain. je n'ai rien eu à reprocher sur le comportement, c'est pour ça que ça me surprend encore plus. Je n'avais pas le moindre signe. C'est l'équipe de France, elle est au-dessus de tout. On parle d'un joueur qui a peu de sélections, qui a 23 ans. Un gars de 30 ans, avec davantage de vécu et de 50 sélections, il aurait plus de circonstances atténuantes. J'espère qu'il apprendra.
23/05 à 15:50 Vigilance avec les autres suppléants ? Le très haut niveau, c'est être professionnel en toute circonstance. Ils n'ont pas la meilleure place, d'autres en ont une encore moins bonne. A eux de se tenir prêts, de répondre aux exigences. A partir du moment où ils sont dans la pré-liste, ils doivent être géolocalisés par la FIFA au cas où ils seraient soumis à un contrôle. Je ne vais pas les fliquer, peu importe où ils le sont, mais j'ose espérer qu'ils suivront leur programme.
23/05 à 15:49 Réaction à la décision de Rabiot J'ai été surpris, bien évidemment. Je peux comprendre l'immense déception, mais de là à prendre une telle position... On parle d'un jeune joueur, qui était dans le groupe France depuis un moment. Il s'auto-exclut de lui-même. J'ose espérer que ça lui permettra de mûrir, de réfléchir. Je suis convaincu qu'il a fait une énorme erreur en prenant une telle position. Il n'y a pas de place pour les états d'âme au très haut niveau. On se doit 'être professionnels en toutes circonstances. Je ne vais pas vous dire que ça me fait plaisir, mais je ne vais pas en faire une histoire pendant des jours. j'en prends acte et je sais que je ne peux pas compter sur lui. Il refuse son statut de réserviste, le fait de suivre un programme et d'être appelé comme suppléant qu'il y avait un problème. C'est sa décision, il assume.
23/05 à 15:47 La lettre de Rabiot Je vais corriger, ce n'est pas une lettre envoyée à la Fédération, c'est un mail qui m'est parvenu lundi en fin d'après-midi. J'en ai pris connaissance qu'Adrien a signé. Je l'ai appelé, je lui ai envoyé un SMS pour avoir confirmation que c'était bien lui. Il ne m'a pas répondu mais j'ai eu la confirmation par mon responsable administratif. J'ai averti mon président du contenu. Par correction, j'ai aussi averti le président du PSG. Voilà comment ça s'est passé.
23/05 à 15:45 Didier Deschamps arrive La conférence de presse de Didier Deschamps va débuter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.