Amical : Les Bleus terminent 2018 sur une victoire contre l'Uruguay

Amical : Les Bleus terminent 2018 sur une victoire contre l'Uruguay©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 20 novembre 2018 à 23h00

Bien plus appliquée et séduisante qu'aux Pays-Bas, l'équipe de France a logiquement dominé l'Uruguay mardi pour sa dernière sortie de 2018 (1-0). Une belle manière de boucler une année civile marquée par un titre de championne du monde.

Le debrief
Les Bleus avaient un accroc à se faire pardonner avant de terminer l'année. C'est chose faite avec une victoire contre l'Uruguay mardi en match amical (1-0), sur un score minimaliste qui ne reflète pas réellement la qualité de la copie rendue au Stade de France. Parce que les hommes de Didier Deschamps ont affiché un tout autre visage que celui montré vendredi aux Pays-Bas (2-0), dont ils avaient ramené une défaite qui a finalement précipité leur mise à l'écart du Final Four de la Ligue des Nations. Bien plus concernés et appliqués en phase défensive, avec notamment un excellent pressing au milieu de terrain et une charnière Rami-Sakho costaude pour sa première association depuis 2013 (idem quand Presnel Kimpembe a remplacé le second à la mi-temps), les Français ont concédé leur seule occasion franche à la 83eme minute.

Un excellent signe après avoir subi des tirs cadrés à la pelle sur leurs trois dernières sorties et encaissé 6 buts sur leurs quatre derniers matchs. Cette fois, Hugo Lloris s'est retrouvé au chômage technique et il ne s'en plaindra certainement pas. Le retour au 4-2-3-1, après 150 minutes passées en 4-3-3 depuis la victoire face à l'Allemagne à la mi-octobre (2-1), a aussi redonné de la fluidité au jeu offensif des Bleus. Dans le sillage de Tanguy Ndombele et d'Antoine Griezmann à la baguette, les Français ont déclenché de superbes mouvements, souvent à une touche. Ils ont donné le tournis à des Uruguayens souvent en retard et auraient mérité de prendre l'avantage avant la pause, si Kylian Mbappé n'avait pas vendangé deux face-à-face, dont un lui a valu de sortir sur blessure au bout d'à peine une demi-heure.

La délivrance au score est finalement venue au retour des vestiaires et les Bleus ont continué d'appuyer sur l'accélérateur, avant de baisser le pied dans le dernier quart d'heure, sous l'effet de la fatigue physique et des nombreux changements. Ils pourront alors regretter de ne pas avoir mieux négocié des situations de contre pour se mettre à l'abri, faute de meilleures phases de transition qui auraient aussi pu coûter cher à force de laisser les Uruguayens s'installer. Mais la Celeste, comme en quart de finale du dernier Mondial, n'avait pas les armes pour réellement inquiéter ces Français. Qui ont mis un joli point final à une année 2018 qui le méritait, avec ce titre de champion du monde l'été dernier.
Le film du match
4eme minute
Mbappé fait la différence plein axe avant d'ouvrir sur la gauche d'une belle transversale pour Matuidi. Le milieu des Bleus remise en une touche pour Giroud, qui se jette pour reprendre. Mais l'attaquant de Chelsea ne trouve pas le cadre dans un angle fermé.

15eme minute
A la tombée d'un long ballon sur lequel Giroud s'était arraché, Griezmann lance parfaitement Mbappé dans la profondeur d'un magnifique extérieur du gauche. Le buteur du PSG dépose Laxalt à la course et se présente seul face à Campana. Mais il rate son ballon piqué face au gardien uruguayen et manque largement le cadre de près.

29eme minute
Ndombele trouve une passe lumineuse pour lancer Mbappé à la limite du hors-jeu. L'attaquant des Bleus pousse trop loin son ballon sur sa conduite et bute sur Campana, auteur d'une sortie autoritaire dans ses pieds. L'ancien Monégasque se fait aussi une belle frayeur en retombant sur son épaule droite.

52eme minute (1-0)
Penalty pour les Bleus. Après une belle action collective, Ndombele centre pour F.Mendy, qui remise plein axe pour Griezmann. Il se jette pour reprendre, est contré par Mendez avant de retenter sa chance et M.Caceres s'oppose de la main pour éviter le but. L'arbitre siffle logiquement et Giroud transforme le penalty en plaçant le ballon dans le petit filet de Campana, pourtant parti du bon côté.

69eme minute
Encore une superbe séquence française, avec au départ une talonnade de F.Mendy pour Ndombele. Le milieu de l'OL sollicite Griezmann, qui se retourne et délivre un magnifique ballon piqué par-dessus par la défense pour son partenaire. Ndombele devance la sortie de Campana, mais bute sur le gardien uruguayen.

73eme minute
Décalé sur la droite après une remontée de balle très propre des Français, Thauvin adresse un centre du droit. Mais il dévisse et ce ballon se transforme en tir, qui n'est pas loin de lober Campana. Le gardien de Celeste sauve le coup du bout des doigts devant sa ligne de but.

83eme minute
Enfin une occasion pour l'Uruguay. Excentré sur la droite, Cavani repique sur son pied gauche et délivre un magnifique ballon dans le dos de la défense française pour J.Rodriguez, couvert du hors-jeu par Pavard. Le milieu offensif de la Celeste tente la volée du droit à bout portant, mais il se déchire et Lloris se saisit du ballon. Grosse frayeur pour les Bleus.
Tops et flops

TOP 3

NDOMBELE a profité de sa première titularisation pour prouver que son talent avait tout pour bien se transposer au niveau international. Il a réalisé un match impeccable, tant dans le volume à la récupération que dans la justesse technique. Brillant aussi dans sa projection vers l'avant, en étant le déclencheur de l'action du penalty, après une passe délicieuse pour Mbappé et avant une balle de but en fin de match.

Comme son partenaire à l'OL, F.MENDY avait une excellente opportunité de marquer des points pour s'installer dans le groupe France et il l'a saisie. Propre défensivement, le latéral gauche s'est régalé en multipliant les débordements et en faisant preuve d'une grande maîtrise balle au pied. De la personnalité et une entente déjà intéressante avec Matuidi comme avec Griezmann.

Jusqu'à preuve du contraire, GRIEZMANN est bien le patron des champions du monde et il n'y a pas de raison de remettre en cause le 4-4-2 tant que c'est le cas. Exilé sur un côté aux Pays-Bas, l'attaquant de l'Atlético Madrid a retrouvé l'axe avec bonheur contre l'Uruguay. Il a organisé les offensives françaises avec beaucoup de talent et s'est imposé comme le métronome dans le jeu. Grand seigneur en laissant le penalty à Giroud.


FLOP 3

Comme en quart de finale de la Coupe du monde, L.SUAREZ n'a pas expliqué à la pointe de l'attaque uruguayenne contre les Bleus. Les trois défenseurs centraux qui se sont succédé à son marquage ne lui ont laissé aucune marge de manœuvre et il s'est frustré à force de ne pas savoir quoi faire de ses munitions. Un jour sans pour l'attaquant du FC Barcelone.

Si l'Uruguay a tant souffert dans cette rencontre, c'est que sa paire TORREIRA-F.VALVERDE a pris l'eau dans l'entrejeu. Les deux hommes se sont fait croquer par Ndombele et N.Kanté, ayant un impact minimal à la récupération du ballon et ne parvenant pas à se dégager de la pression pour envoyer de bonnes premières relances. Difficile pour la Celeste d'exister dans ces conditions.

Excentré sur la droite, un poste inhabituel pour lui, BENTANCUR n'a pas vraiment pesé sur les événements dans son couloir. Et quand il a choisi de se recentrer pour toucher des ballons dans une position où il est plus à l'aise, il les a rarement bien utilisés. Du mieux quand il est passé à la récupération en fin de match, mais une attitude souvent à la limite.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match sans-faute de la part de Davir Skomina, qui a régulièrement pris les bonnes décisions dans le jeu et a accordé un penalty logique aux Bleus en début de seconde période. Du travail bien fait, y compris sur les avertissements distribués à l'Uruguay en fin de match.
La feuille de match
Amical / FRANCE - URUGUAY : 1-0
Stade de France (70 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse dure
Arbitre : M.Skomina (Slovénie / 5)

But : Giroud (52eme sp) pour la France

Avertissements : Griezmann (92eme) pour la France - Bentancur (79eme) et Mendez (82eme) pour l'Uruguay

Expulsion : Aucune


France
Lloris (cap) (5) - Pavard (5), Rami (6), M.Sakho (6) puis Kimpembe (46eme / 6), F.Mendy (6) - Ndombele (7) puis Fekir (71eme), N.Kanté (6) - Mbappé (non noté) puis Thauvin (34eme / 5), Griezmann (6) puis M.Sissoko (93eme), Matuidi (6) puis N'Zonzi (63eme) - Giroud (5) puis Plea (80eme)

N'ont pas participé : Areola (g), S.Mandanda (g), Digne, D.Sidibé, Varane, O.Dembélé
Sélectionneur : D.Deschamps


Uruguay
Campana (6) - M.Suarez (5), Mendez (6), M.Caceres (4), Laxalt (5) - Bentancur (5), Torreira (4) puis J.Rodriguez (74eme), F.Valverde (4) puis De Arrascaeta (60eme), Vecino (4) - Cavani (cap) (5), L.Suarez (3)

N'ont pas participé : M.Silva (g), E.Velazquez, Lemos, Cabaco, Pereiro, Lodeiro, C.Sanchez, M.Gomez
Sélectionneur : O.Tabarez

Vos réactions doivent respecter nos CGU.