Zidane : "France-Brésil 2006 ? Je joue blessé"

Zidane : "France-Brésil 2006 ? Je joue blessé"©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 23 juin 2022 à 16h41

Zinedine Zidane a révélé avoir joué blessé contre le Brésil en quart de finale de Coupe du monde 2006 alors qu'il avait réalisé ce jour-là, le match le plus étincelant de sa carrière en Bleu.



A l'aube de ses 50 ans, Zinedine Zidane a accordé un long entretien à nos confrères de L'Equipe dans lequel il n'élude aucun thème. De sa volonté de prendre les rênes de l'équipe de France un jour à ses projets personnels en passant par sa carrière immense de joueur. Celle-ci a d'ailleurs été marquée bien évidemment par son doublé en finale de Coupe du monde 1998 contre le Brésil (3-0). Néanmoins, son match le plus abouti, qualifié de chef-d'œuvre par l'ensemble des observateurs du ballon rond, demeure le France-Brésil de 2006 en quart de finale du Mondial.


Passeur décisif pour Thierry Henry sur coup franc, auteur de l'unique but de la rencontre (1-0), "Zizou" avait au-delà de cela régalé tout au long de la partie. Ses gestes techniques, tous aussi sublimes les uns les que les autres, et réussis avec brio, ont donné le tournis à la Seleçao. "L'un de mes plus beaux matches en Bleu. (...) Et je joue blessé" a-t-il confessé au cours de cette entrevue. Une surprise immense au vu de la qualité extraordinaire de sa prestation. "Je me blesse en fait contre l'Espagne (en huitième de finale quatre jours plus tôt, ndlr). Je me blesse en marquant le troisième but en fin de rencontre (victoire des Bleus 3-1, ndlr)."

"Chaque match pouvait être mon dernier"

"J'ai une boule sur la cuisse. Personne ne l'a presque su" a relaté l'ex-meneur de jeu des Bleus avant de détailler l'état d'esprit qui l'animait à ce moment de la compétition. "Je passe des examens. Ils me disent que je ne joue pas contre le Brésil. Je dis : 'Quoi ? Hors de question que je ne puisse pas jouer contre le Brésil !' Le staff médical a tout fait pour que je joue parce que je voulais absolument jouer ce match. Et j'ai joué ! Chaque match pouvait être mon dernier. J'avais tellement ça dans la tête qu'il était impossible que je ne joue pas contre le Brésil. Je voulais profiter de chaque seconde." Bien lui en a pris car il a livré contre le Brésil de son ami Ronaldo un récital mémorable et au tour suivant, il avait inscrit l'unique but de la qualification en finale, d'un penalty imparable face au Portugal (1-0). En revanche la dernière marche, contre l'Italie, aussi cruelle soit-elle, avait tout de même donné lieu à un match inoubliable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.