Une expérience fondatrice et un vécu précieux

Une expérience fondatrice et un vécu précieux©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 11 octobre 2017 à 09h18

Malgré des difficultés dans le jeu, l'équipe de France, encore jeune et inexpérimentée, a continué son apprentissage du niveau international, avec à la clé une qualification directe pour la Coupe du Monde 2018. Forcément important pour la suite.



DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE DE FRANCE

Pas d'euphorie, pas d'effusion de joie. Tout juste le sentiment du « devoir accompli », régulièrement exprimé par Didier Deschamps pendant sa conférence d'après-match, dans la foulée de la victoire contre la Biélorussie mardi (2-1). Ce succès synonyme de qualification pour la Coupe du Monde 2018 n'a pas été accueilli par le Stade de France comme celui contre l'Ukraine en barrage retour en novembre 2013 (3-0). D'abord parce que le contexte n'avait rien de comparable. Ensuite parce que composter son billet pour la Russie n'est qu'une étape pour les Bleus, pas une fin en soi. Enfin parce qu'ils n'y ont pas toujours mis la manière et qu'ils n'ont toujours donner des raisons de s'emballer. Pendant les éliminatoires dans la zone Europe, ils n'ont pas enthousiasmé grand-monde. 18 petits buts marqués en dix matchs, une qualité de jeu fluctuante et un potentiel sous-exploité : l'équipe de France est allé à l'essentiel avant de se soucier du spectacle.
Peu de joueurs avec l'expérience des qualifs
Qualifiés d'office pour l'Euro 2016 organisée dans l'Hexagone, les hommes de Deschamps devaient se réacclimater au particularisme des éliminatoires. Jamais simple pour la sélection tricolore, qui n'avaient plus terminé en tête de son groupe depuis la qualification à la Coupe du Monde 2006, et encore moins pour une nouvelle génération qui était en pleine découverte. Hormis Hugo Lloris, Olivier Giroud et Blaise Matuidi, aucun des Bleus d'aujourd'hui n'avait joué un rôle majeur dans la campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2014 (Paul Pogba et Raphaël Varane avaient intégré le groupe en mars 2013). Même un cadre comme Antoine Griezmann avait attendu la préparation pour la phase finale pour débarquer chez les A. C'est dire si ce groupe partait de zéro, ou presque, et s'il a vécu une expérience fondatrice dans sa construction. « Il faut continuer à engranger de l'expérience ensemble, a soufflé Hugo Lloris dans la zone mixte du Stade de France. On a un groupe très jeune. Il faut vivre certaines situations pour grandir. Le talent est là, c'est le plus important. »
Un mal pour un bien
Ce fameux « talent » ne se traduit pas toujours sur le terrain. Mardi encore, les Bleus ont réussi à se faire peur face à une formation biélorusse qui a finalement terminé à la dernière place du groupe A. « Quand on est l'équipe de France, on se doit de bien jouer, a lancé Corentin Tolisso. Il faudra regarder ce qui n'est pas allé en deuxième période, on a eu très peu d'occasions et on n'a pas su maîtriser. C'est dans ce domaine qu'il faudra énormément progresser pour aller loin en Coupe du Monde. » Mais là encore, se forger dans la difficulté peut être un mal pour un bien. Il peut en découler des fondations solides pour bâtir un édifice plus ambitieux dans huit mois en Russie. Surtout que Deschamps a décelé des bribes encourageantes : « Ce qu'on est capable de faire par séquences, c'est de très bonne qualité. »
« Il y a des nations qui ont de l'avance »
Il y a aussi cet état d'esprit sur lequel les Bleus s'appuient comme une béquille quand ils sont moins bien dans le jeu, quand le bateau tangue, comme après la défaite en Suède (2-1). « Il y a un fil conducteur intéressant », s'est félicité DD. « On a une équipe de mecs qui en ont, a confirmé Olivier Giroud. On avait envie de montrer qu'on savait gérer la pression. Nous sommes très fiers d'avoir tout mis en œuvre avec de l'envie et de la solidarité. » Deux valeurs cardinales pour le groupe France, même si elles ne suffiront pas à produire des miracles pendant le Mondial. Pas question de paniquer pour autant pour Hugo Lloris. « On a du temps pour progresser dans le jeu. On nous jugera à la Coupe du monde. Avant une phase finale, on a un mois ensemble à vivre et s'entraîner. Il faut avoir conscience de notre talent et afficher de grandes ambitions. » « Il y a des nations qui ont de l'avance, au moins deux européennes et une sud-américaine, a tempéré Deschamps. Ils ont plus d'expérience, c'est logique. Mais ça passe par là. Tout ce qu'on a vécu, ça va servir, sur le plan individuel et collectif. » Pour continuer de grandir. Vite et bien.
 
5 commentaires - Une expérience fondatrice et un vécu précieux
  • "Une expérience fondatrice et un vécu précieux". Tout dépend de l'analyse que l'on en fait et des conséquences qu'on en tire.
    Je ne suis pas sûr que notre jeu collectif (absent) va devenir cohérent, car nos solistes glorifiés par les médias auront du mal à se plier à une discipline rigoureuse, à des circuits préférentiels, à des phases de jeu bien en place. De toute façon ça ne peut pas être plus désespérant que ce que l'on a vu depuis 4/5 matchs, où l'on tremble en craignant le pire!

  • quel pata-caisse pour une soit disant équipe de France ! quand on a vu ce match ont peut ce poser la question ? avons nous de grands joueurs , la réponse est NON ! les journalistes montent la mayonnaise ? soyons objectif l'Allemagne nous métrons la pâté, le Brésiliens aussi les Anglais aussi et que dire de l'Espagne ! nous avons une petite équipe ou plutôt des coureurs sans sens de collectif chacun joue sa partition aucun pour une passe au partenaire ! les jeunes ont des œillères ! cette coupe du monde sera pour eux un calvaire un enterrement de première classe ! qu'ont ils prouvé ? rien du néant alors Stop le Ronaldo le Messi peuvent dormir sur leur deux oreilles toute cette jeunesse dorée ne sont pas près de leur faire de l'ombre ! ils sont a des milliers d'années lumières de leur talent !

    exagération sur toute la ligne
    en 98 qui aurait donné une chance a cette equipe d'être championne du monde ? personne nada!!
    alors si le systeme de jeu est encore bien en deca de ceux de pays comme l'Espagne ou l'Allemagne laissons leur la possibilité d progresser et de nous surprendre
    arretons de s'auto flageller comme d'habitude en France

  • Quel titre ronflant après les dernières apparitions sur le terrain de cette équipe . Hier en deuxième mi-temps ils ont bien eu besoin du "vieux" Matiudi .
    Vu le jeu développé ces trois derniers matchs l'équipe ne peut que s'améliorer à condition de trouver un entaîneur.

    Exactement car on a une absence totale de fond de jeu. Pas de méthode ou de principes conducteurs, c'est l'impro pour ne pas dire l'impropre. L'équipe est à l'image de son entraîneur; du tempérament mais pas d'intelligence.

  • oh, le titre...."f-o-n-d-a-t-r-i-c-e ", carrément ........je sais pas vous, mais moi, je serais supporter de cette edf, je me ferais sacrément ch.......prenons, disons au hasard, l'Allemagne par exemple...et bien que ce soit contre l'Irlande ou l'Azerbaidjan avec l'équipe C, ou au mondial contre le Brésil, l'Argentine, l"Angleterre, on se régale, non ? en fait je ne comprendrai jamais comment on peut s'enflammer pour un jeu aussi poussif, misant sur des évènements favorables comme encore ce soir pour sauver la face....je sais je suis né en France, mais quand on aime le football, ça ne justifie pas tout

    forgert : lorsque tu viens sur ce forum ( que tu devais quitter d'ailleurs ) pour laisser un message bien provoc , ton objectif est d'avoir en retour le plus de réponses , quelles que soient leur teneur et le niveau d'écriture
    Et bien , contente toi du match d'hier en te disant que l'objectif est atteint , à savoir la qualif
    Pour le beau jeu tu attendras
    Pas compliqué à comprendre , même pour toi

    oui j'ai regardé et donc, je sais pas vous, mais moi, je serais supporter de cette edf, je me ferais sacrément ch.......prenons, disons au hasard, l'Allemagne par exemple...et bien que ce soit contre l'Irlande ou l'Azerbaidjan avec l'équipe C, ou au mondial contre le Brésil, l'Argentine, l"Angleterre, on se régale, non ? en fait je ne comprendrai jamais comment on peut s'enflammer pour un jeu aussi poussif, misant sur des évènements favorables comme encore ce soir pour sauver la face....je sais je suis né en France, mais quand on aime le football, ça ne justifie pas tout

    et oui forget , à chaque période son niveau
    comme tu nous rappelles souvent l'historique de nos foot respectifs , tu dois te souvenir de ces matches entre l'Allemagne et la France, en 2001 et 2003
    l'équipe allemande , pourtant composée de très bons joueurs avait pris 2 tournis
    je ne pense pas que les supporter allemands s'amusaient en regardant leur équipe
    ça n'a pas empêché qu'ils ont enclenché la marche avant .............
    j'écris ceci sous ton contrôle bien sur ; tu maitrises mieux le foot que tous , on le sait

    didsavoy74 : cela s'appelle du masochisme

    tu nous montres chaque jour ta connaissance encyclopédique
    nous venons tous boire à la source de la vérité selon forget74 , ne l'oublie pas !

    de très bons joueurs dans ces années-là, ça reste à voir l'Allemagne a connu un déclin relatif au début des années 2000 ......hormis Kahn, Ballack et Kloze....Schneider peut-être

    tu es sur le départ mais tu as du mal à quitter ton public , forget
    tu veux qu'on éteigne les projecteurs pour que tu t'en ailles plus vite ?
    cadeau , pour services rendus

    l'excuse du déclin relatif ne tient pas mon bon forget
    à cette période , les clubs allemands étaient plus souvent en finale des coupes que maintenant
    et l'équipe nationale fait la finale en 2002.............faut réviser mon vieux !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]