Qualifs CDM 2018 - Bleus : Une chance unique à saisir pour Kingsley Coman

Qualifs CDM 2018 - Bleus : Une chance unique à saisir pour Kingsley Coman©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 30 août 2017 à 07h07

Des circonstances favorables pourraient permettre à Kingsey Coman de jouer un rôle-clé dans le rassemblement des Bleus cette semaine, et ce dès jeudi contre les Pays-Bas (20h45). Une opportunité énorme de marquer des points pour l'ailier du Bayern Munich, après avoir perdu du terrain depuis l'Euro 2016.



Ainsi va la vie d'une sélection. Elle est faite de péripéties, de circonstances, qui ouvrent des espaces aux uns quand les autres voient la porte se fermer sur leur nez, à cause d'une blessure, d'une méforme ou autre. Le premier rassemblement de la saison est encore plus propice à ces soubresauts. Le Mercato n'est pas terminé, les championnats ont à peine commencé et les états de forme sont disparates. C'est pour ça que Didier Deschamps et son staff se seraient bien évités de disputer un match à quitte ou double avec l'équipe de France contre les Pays-Bas, avant même qu'août ait laissé sa place à septembre. Sauf qu'est passé par là le fiasco suédois et la défaite à Solna en juin (2-1), qui a rebattu les cartes dans le groupe A des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018 dans la zone Europe. La rencontre cruciale de jeudi au Stade de France, les Bleus la préparent actuellement à Clairefontaine sans Ousmane Dembélé ni Dimitri Payet.

0 sélection depuis l'Euro 2016
 

Ils auraient logiquement été titulaires s'ils avaient été présents. Mais le premier a passé deux semaines sans s'entraîner pour forcer son transfert du Borussia Dortmund au FC Barcelone et le second est à l'infirmerie depuis sa blessure contre Dijon avec l'OM lors de la première journée de L1 (3-0). Des absences qui ont laissé un trou béant dans le secteur offensif français, dans lequel pourrait s'engouffrer Kingsley Coman. L'attaquant du Bayern Munich n'a pourtant pas honoré la moindre sélection depuis la finale de l'Euro 2016 perdue contre le Portugal (0-1 ap). Depuis, il a fait face à moult pépins physiques, en particulier une blessure à la cheville en novembre, et s'est heurté à une concurrence XXL en club. Ce qui l'a privé de deux rassemblements chez les Bleus en 2016-17, avant de le sortir du jeu pour de bon en mars, quand la nouvelle génération, pas bien plus jeune que lui, a pris le pouvoir.

Deschamps : « Il est en forme et en pleine confiance »
 

Il y revient par la grâce d'un début de saison intéressant avec le Bayern (4 apparitions en matchs officiels, pour 1 but et 1 passe décisive. « En comptant tous les matchs qu'il a faits, il est pratiquement à 800 minutes, a expliqué Didier Deschamps lundi en conférence de presse à Clairefontaine. A chaque fois qu'il a joué ou qu'il est entré, comme c'était le cas sur le dernier match, il a les jambes. Il est en forme et en pleine confiance. » Le temps de jeu a primé sur les statistiques dans l'esprit de DD au moment de trancher entre Coman et Anthony Martial, qui postulait aussi à un retour en grâce après avoir claqué deux buts en trois journées de Premier League. « Je ne lui enlève pas qu'il a été efficace sur le temps de jeu qu'il a eu, avait expliqué Deschamps jeudi au moment de l'annonce la liste au sujet de l'attaquant de Manchester United. Après, quand on regarde de près comme je le fais, il est entré deux fois dix minutes. »

Coman titulaire probable dans un 4-2-3-1
 

En attendant, c'est Coman qui tient une opportunité probablement unique de marquer de gros points pour la suite. Parce qu'il y a peu de joueurs de côté parmi les 24 Bleus présents à Clairefontaine. Pour évoluer sur l'aile droite dans le 4-4-2 (ou 4-2-3-1) traditionnel de l'équipe de France depuis le huitième de finale de l'Euro face à l'Eire (2-1), Coman est en concurrence directe avec Florian Thauvin. Il a pour lui une bien plus grande expérience des grands rendez-vous et un vécu plus important dans le groupe. Kylian Mbappé pourrait être une option, mais ce n'est pas son poste de prédilection et il n'a pas joué la moindre minute en compétition officielle depuis trois semaines. Là aussi la faute à un Mercato fou, comme pour Ousmane Dembélé. Hormis un retour au 4-3-3 possible, Coman a ainsi de grandes chances de débuter jeudi un match charnière dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2018.

Coman : « Je n'ai pas l'impression d'avoir été dépassé par n'importe quel joueur »
 

Idéal pour se faire remarquer, au moment où Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé s'installent sur le podium des joueurs les plus chers de l'histoire, après avoir régalé le Stade de France en amical face à l'Angleterre (3-2) avant le départ en vacances. « Je n'ai pas l'impression d'avoir été dépassé par n'importe quel joueur, a pourtant assuré Coman mardi en conférence de presse. (...) Je n'étais pas bien physiquement, mes performances étaient moins importantes et c'était normal de ne pas être appelé. Aujourd'hui, ça va mieux et je suis content d'être là. » Heureux aussi que Deschamps ait maintenu le contact avec lui pendant les mois de galère qu'il a récemment traversés : « C'est un plus, ça fait plaisir de voir qu'on nous a pas oubliés et qu'on prend des nouvelles ». Cette confiance, il aura probablement l'occasion de la rendre à son sélectionneur cette semaine. Les deux en ressortiraient gagnants.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU