Pas d'effet Coupe du monde sur les prénoms

Pas d'effet Coupe du monde sur les prénoms©Media365

Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 22 octobre 2018 à 17h18

D'après la tendance, on ne devrait pas observer un effet Coupe du monde sur les prochains prénoms des petits Français.

La France a vibré en juin et en juillet autour de la Coupe du monde et cela a peut-être pu donner quelques idées à des futurs parents pour appeler leurs enfants Kylian, Antoine, N'Golo, Lucas, Olivier, Blaise, Adil, Presnel, Hugo ou Paul ? Eh bien, a priori non. « Il est encore un peu trop tôt pour le dire mais, si on compare avec ce qu'il s'est passé dans les mois qui ont suivi la victoire de l'équipe de France de football en 1998, il ne faut pas s'attendre à un effet Coupe du monde, explique Stéphanie Rapoport qui a sorti «L'officiel des prénoms» édition 2019. Il y a vingt ans, on a observé une très légère hausse du nombre de Zinédine ou de Bixente, deux prénoms pas du tout connus ni à la mode à l'époque, mais rien de très significatif. »

Et un effet Ballon d'Or ?


Et si Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann venait à décrocher le Ballon d'Or France Football ? « Si rebond de popularité il y a dans les prochains mois, il restera faible. Comme Adil, Kylian, et ses différentes versions - Killian, Kilian, Kilyan - est un prénom assez peu porté (environ 30 000 personnes) et en perte de vitesse. C'est encore plus flagrant pour les Antoine, Olivier et Paul, qui ont pu avoir un regain d'affection dans les années 1990 mais qui sont désormais complètement passés de mode. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.