" Messi ou pas Messi, on s'en bat les c...... ! " Le discours très fort de Pogba avant France-Argentine

" Messi ou pas Messi, on s'en bat les c...... ! " Le discours très fort de Pogba avant France-Argentine©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 09h15

Diffusé mardi soir sur TF1, le documentaire « Les Bleus 2018, au cœur de l'épopée russe » a notamment donné à voir le discours très fort et poignant de Paul Pogba, dans le vestiaire à quelques minutes du coup d'envoi de France-Argentine. Des mots qui feront date.

La Coupe du Monde 2006 avait eu son « Brésil ou pas, je m'en bats les c....... ! », signé Claude Makelele avant l'exploit face à la Seleçao en quarts de finale (très exactement « Brésil ou pas, je m'en bats les c........ Brésil ou pas, Ronaldinho machin chouette, rien à foutre ! », la Coupe du Monde 2018 a eu un « Messi ou pas Messi, on s'en bat les c...... ! », lancé par Paul Pogba à quelques minutes du coup d'envoi du huitième de finale face à l'Argentine de la superstar du Barça. En digne héritier de Makelele, Pogba, milieu de terrain et tout aussi aboyeur que son prestigieux prédécesseur, a lui aussi tapé du poing sur la table lors de cette fabuleuse épopée des Bleus qui a conduit au triomphe de dimanche soir que l'on sait. Le discours tapageur de « La Pioche » restera d'ailleurs comme l'un des grands moments du documentaire « Les Bleus 2018, au cœur de l'épopée russe », diffusé mardi soir sur TF et donnant à voir les coulisses de la vie de la bande à Didier Deschamps en Russie.

Pogba : « On va encore bouffer ces pâtes sautées ! »


« On veut voir des guerriers sur le terrain ce soir. Je ne veux pas rentrer, moi ce soir je ne rentre pas. On reste encore à l'hôtel, on va encore bouffer ces putains de pâtes sautées. Je n'en ai rien à foutre. On ne rentre pas chez nous, ce soir. Aujourd'hui on va finir contents. J'veux qu'on fasse la fête ce soir. J'veux que tout le monde, aujourd'hui, on soit morts sur le terrain. Des bonhommes et des guerriers, des soldats. Aujourd'hui on va les tuer ces Argentins, Messi ou pas Messi, on s'en bat les couilles. On vient pour gagner cette putain de Coupe du Monde. Faut passer par là, allez les gars ! », a tonné Pogba devant ses coéquipiers avant le succès face aux Argentins, le milieu de terrain de Manchester United remettant cela avant la demi-finale contre la Belgique, avec la même efficacité.

Pogba : « On a payé à Clairefontaine sous le soleil, et ça paye ! »


« On a trop cravaché. Je me rappelle quand on courait, au soleil à Clairefontaine, mais maintenant, ça paye. C'est aujourd'hui que ça doit payer les gars. On doit se rappeler de tout ça, quand on était là, fatigués. On rappelait la personne qui était derrière, on l'attendait et on la poussait, et aujourd'hui, on est une famille. On doit aller chercher cette coupe. On est rentré dans le bateau, c'est mort ! On ne peut plus faire marche arrière, il y a une finale au bout, et c'est ça notre objectif, pas d'être en demies. Non ! On va rendre les gens fiers quand on va aller chercher la coupe, mais pas maintenant ! On a le stylo pour écrire l'histoire, maintenant, il faut l'écrire sur le terrain ! On y va, on y va tous, on va cravacher tous ensemble ! » Il y a du Pascal Dupraz chez ce Paul Pogba, qui n'est donc pas seulement un des meilleurs joueurs du monde à son poste ou un incroyable ambianceur. Le natif de Lagny-sur-Marne est aussi devenu le patron du vestiaire, à seulement 25 ans.


Vos réactions doivent respecter nos CGU.