Mbappé a voulu arrêter les Bleus

Mbappé a voulu arrêter les Bleus©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 05 octobre 2021 à 10h17

Kylian Mbappé a révélé qu'il avait failli mettre sa carrière en équipe de France entre parenthèses après l'Euro.



Kylian Mbappé dit tout. Avant de retrouver les Bleus pour disputer le Final Four de la Ligue des nations, avec un choc contre la Belgique jeudi à Turin en demi-finales, le jeune attaquant (22 ans) s'est longuement livré, sur RMC, où il a confié à Jérôme Rothen qu'il voulait bien quitter le PSG pour rejoindre le Real Madrid cet été, mais aussi à L'Equipe. A qui il a confirmé son désir de s'engager avec le club merengue, et aussi parlé des Bleus et de l'échec de l'Euro. En particulier de son penalty raté contre la Suisse en huitièmes de finale, qui lui a valu de nombreuses critiques. Le Bondynois a même révélé qu'il avait pensé à arrêter l'équipe de France...

"Si l'équipe de France est plus heureuse sans moi..."

"J'ai toujours mis l'équipe de France au-dessus de tout et je la mettrai toujours au-dessus de tout. Je n'ai jamais touché un euro pour jouer en équipe de France et je jouerais toujours gratuitement pour mon pays. Surtout, je n'ai jamais voulu être un problème. Mais à partir du moment où j'ai ressenti que je commençais soi-disant à devenir un problème et que les gens me ressentaient comme un problème... Le plus important, c'est l'équipe de France, et si l'équipe de France est plus heureuse sans moi, c'est comme ça", a-t-il ainsi dévoilé, estimant donc qu'on le considérait comme un problème : "C'est ce qu'on m'a fait ressentir et c'est ce que j'ai ressenti. Le message que j'ai reçu, c'est que mon ego nous faisait perdre, que je voulais prendre trop de place, et que sans moi, donc, on aurait peut-être gagné."

"Le penalty, c'est moi que le rate"

Mbappé a aussi évoqué son échange avec Noël Le Graët, le président de la FFF : "Je ne me suis pas plaint pour un penalty, ce n'est pas vrai. Ce dont je me suis plaint auprès de lui, c'est d'avoir été insulté et traité de « singe » pour un penalty. Ce n'est pas la même chose. Je ne me plaindrai jamais pour un penalty : le penalty, c'est moi qui le rate." Il jure enfin qu'il est désormais passé à autre chose, et qu'il n'a pas évoqué cette envie de pause avec Didier Deschamps. "C'est fini maintenant, c'est derrière moi", assure-t-il encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.