Ligue des Nations - Bleus : Mbappé, entre constat lucide et ambitions affirmées

Ligue des Nations - Bleus : Mbappé, entre constat lucide et ambitions affirmées©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 13h00

Présent en conférence de presse ce dimanche, Kylian Mbappé est revenu sur la contre-performance des Bleus aux Pays-Bas (2-0). Le Parisien a aussi dressé le bilan d'une année 2018 somme toute exceptionnelle.

Kylian Mbappé, tous vos coéquipiers ont parlé d'un non-match aux Pays-Bas. Quel est votre ressenti personnel ?

Nous nous sommes complètement loupés. Ça peut arriver, mais ce n'était pas le bon moment pour cela. La fatigue a joué, mais ce n'est pas une excuse non plus car nous sommes de joueurs professionnels, normalement préparés pour disputer une soixantaine de matchs par saison. Les Néerlandais nous ont mis en difficulté avec leurs individualités et nous n'avons pas su répondre. A part Hugo Lloris, qui a fait une performance remarquable, personne n'est sorti du lot. Il n'y avait rien à retirer de ce match. Avec Antoine Griezmann, nous devons être plus présents quand l'équipe est en difficulté.

Êtes-vous entrés dans une certaine zone de confort ?

Le coach nous a peut-être trouvés un peu trop détendus. C'est un avertissement, qu'il faut tout de suite prendre en compte pour montrer un tout autre visage.

Le match amical face à l'Uruguay arrive-t-il à point nommé pour relever la tête ?

Tout à fait. Nous avons l'occasion de nous rattraper, contre une équipe qui ne considère aucun match comme étant amical. A nous de bien finir l'année devant notre public, en produisant du spectacle.

Mbappé : « J'aime avoir des responsabilités »


Il y a beaucoup d'attente autour de vous. Est-ce difficile de faire face à cela ?

Non, car j'y étais préparé. J'aime avoir des responsabilités, et ce n'est pas parce qu'il y a un petit coup de moins bien qu'il faut tout remettre en question.

Avez-vous eu l'impression de décompresser un peu après la clôture des votes pour le Ballon d'Or ?

Je ne pense pas qu'il y ait eu un relâchement, même s'il est vrai que les votes ont boosté chacun des joueurs. Nous devons rester performants, quoi qu'il arrive. Ce serait un manque de respect de lever le pied, sous prétexte que le scrutin est désormais clos. Cette année, la course est très serrée. J'espère que l'heureux élu sera un Français, car cela récompenserait notre aventure en Russie.

Comment avez-vous jugé votre relation avec Olivier Giroud et Antoine Griezmann en attaque ?

J'ai trouvé que cette relation était bien faible... Mais attention, c'est juste parce que nous n'étions pas au niveau individuellement.

Mbappé : « Régner sur l'Europe et le monde ! »


Djibril Sidibé est actuellement en difficulté sur le plan physique. Comment le sentez-vous en sélection ?

Il joue à un poste où il faut répéter les efforts, c'est très exigeant. Je l'encourage à continuer, je connais ses qualités. Je pense qu'il va remonter la pente.

Quel bilan tirez-vous de vos performances en sélection en 2018 ?

C'était une superbe année, nous avons remporté le plus grand titre possible en football. Nous avons su donner des frissons, c'était une année pleine, avec seulement deux défaites. A nous de faire mieux l'année prochaine ! Sur le plan personnel, il y a eu une grosse évolution, j'ai marqué des buts, j'ai été décisif. Mais cela demande aussi à être confirmé !

Que peut-on vous souhaiter, désormais ?

De remporter la Ligue des Champions, de réaliser le quadruplé au niveau national, de décrocher le sacre à l'Euro... Je veux gagner, encore et toujours ! Avec la France, nous devons régner sur l'Europe et sur le monde (rires) !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.