Les confessions de la mère de Rabiot

Les confessions de la mère de Rabiot©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 28 mars 2022 à 11h55

Véronique Rabiot, la mère d'Adrien, s'est longuement confiée dans un entretien à Ouest-France, où elle a notamment été interrogée sur le présumé accrochage avec les familles de Pogba et Mbappé à l'Euro.



Déjà bien connue des supporters du PSG, Véronique Rabiot, la mère d'Adrien, avait fait polémique lors du dernier Euro, en raison de discussions tendues en tribunes avec la famille de Paul Pogba et celle de Kylian Mbappé suite à l'élimination des Bleus face à la Suisse en huitièmes de finale (3-3, 4-5 t.a.b.). Adrien Rabiot, qui s'était accroché sur le terrain avec Pogba, à qui il reprochait sa balle perdue sur le troisième but, avait ensuite assuré qu'il ne s'était "pas passé quoi que ce soit dans les tribunes. C'était un peu surprenant d'entendre tout ça. J'ai parlé avec elle, je la crois. Quand elle me dit qu'il ne s'est rien passé dans les tribunes, c'est la vérité. Des images d'énervement, ça peut arriver mais qui sait ce qu'il s'est dit ?", confiait le Turinois à Téléfoot.

"Les hommes n'aiment pas qu'on joue sur leur terrain"

Et la mère de l'ancien Parisien a été interrogée sur le sujet dans un entretien avec Ouest-France. "Je ne peux pas en parler, il y a une procédure en cours. Maintenant, quand il y a diffamation, atteinte à la vie privée ou insultes, je saisis systématiquement le tribunal", déclare-t-elle. Véronique Rabiot s'est en revanche montrée plus prolixe sur son rôle de conseillère auprès de son fils. "Il est compliqué pour une femme de se faire accepter dans le milieu du football, les hommes n'aiment pas qu'on joue sur leur terrain. Je n'ai pas eu d'autres motivations que la réussite d'Adrien, explique-t-elle encore. Je n'ai pas recherché la lumière, je n'ai pas besoin de cette notoriété. Quand on me dit que je suis un personnage public, ça n'a pas de sens. Je préfère rester dans l'ombre." Elle évoque également son fils, qui "aimerait mener une vie discrète" : "Quand il passe la porte de la maison, c'est un jeune homme normal dans sa famille. Spontanément, il met le couvert, dessert la table, passe parfois l'aspirateur. Chez nous, il n'est pas une star, il n'en a pas envie non plus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.