Les Bleus ne savent plus gagner

Les Bleus ne savent plus gagner©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 05 septembre 2021 à 09h51

Pour la première fois de son histoire, l'équipe de France a enchaîné samedi soir en Ukraine un cinquième match nul consécutif (1-1), et continue à inquiéter.



Qu'il semble loin le temps où on promettait monts et merveille à cette équipe de France, et à sa "meilleure attaque du monde"... C'était pourtant il y a moins de trois mois, avant un Euro que les Bleus ont quitté piteusement dès les huitièmes de finale. Vainqueurs de l'Allemagne en ouverture de la compétition (1-0), les Bleus n'ont plus réussi à gagner le moindre match depuis. Tenus en échec par la Hongrie (1-1) puis le Portugal (2-2), ils avaient ensuite été éliminés par la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b.), alors qu'ils menaient 3-1 à dix minutes de la fin. Une série qui s'est donc poursuivie lors de cette trêve internationale, avec un match nul contre la Bosnie mercredi à Strasbourg (1-1), puis un autre samedi soir en Ukraine (1-1), toujours en qualifications de la Coupe du monde 2022. Et pour la première fois de son histoire, l'équipe de France a donc enchaîné cinq matchs nuls consécutifs.

Sous Deschamps, les Bleus avaient déjà aligné cinq matchs d'affilée sans victoire, en 2013. Avec notamment trois défaites de rang, mais deux en match amical, en Uruguay et au Brésil lors de leur tournée en Amérique du Sud. Cette série est donc plus inquiétante, puisque ces cinq matchs comptaient, et que les Tricolores ont à chaque fois concédé l'ouverture du score. S'ils ont montré leur capacité à réagir, les champions du monde sont bien trop prévisibles, et l'Ukraine les a tranquillement attendus avant de placer des contres. Quand les troupes de "DD" ont enfin accéléré, ils ont réussi à égaliser, dès la reprise, par Anthony Martial, mais se sont ensuite uniquement montrés dangereux par l'intermédiaire de Moussa Diaby, qui a trouvé le poteau sur un service de Karim Benzema, également entré en jeu à 25 minutes de la fin. Ils espèrent tous retrouver le goût de la victoire mardi à Lyon contre la Finlande. Mais il faudra se montrer un peu plus ambitieux...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.