Les Bleus déjà quasiment qualifiés ?

Les Bleus déjà quasiment qualifiés ?©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 26 mars 2019 à 07h42

Avec six points pris en deux matchs, l'équipe de France a bien débuté sa campagne qualificative pour l'Euro 2020. Un succès en Turquie en juin permettra déjà aux Bleus de préparer le tournoi continental.

Historiquement, l'équipe de France a souvent du mal à s'extraire des éliminatoires sans encombres. Mais en démarrant par deux victoires (comme pour la Coupe du Monde 2014), elle s'est déjà dégagée la route. En tête de leur groupe à égalité de points avec la Turquie, les Bleus ont déjà mis un de leurs deux principaux concurrents à distance avec la manière en écrasant l'Islande (4-0) lundi. Comme les deux premiers de chaque groupe valident directement leur billet pour l'Euro 2020, on peut même aller jusqu'à dire que les hommes de Didier Deschamps ont fait un premier (grand) pas vers la qualification. « Il ne faut pas s'enflammer, c'est un très bon départ mais c'était l'objectif et ce n'est que deux matchs, tempère Hugo Lloris. Ça se jouera avec l'Islande et avec la Turquie et les confrontations directes sont très importantes. »

« Un climat hostile » en Turquie

Pour faire un autre très grand pas, il faudra donc aller gagner en Turquie, à Konya, début juin. « Ça n'a jamais été une période bonne pour l'équipe de France car ça vient en fin de saison », signale Didier Deschamps, qui garde par exemple en mémoire la défaite en Suède en juin 2017. Les Turcs ont pris six points aussi sur ces deux premières journées d'éliminatoires, en s'imposant en Albanie (0-2) et en faisant respecter leur rang contre la Moldavie (4-0). « C'est une très bonne équipe en reconstruction », souligne Hugo Lloris, qui s'attend à « un climat hostile » mais qui s'en réjouirait presque, comme pour couper avec l'ambiance un peu morose de voyages en Moldavie ou en Andorre. La principauté frontalière de la France sera l'autre voyage du mois de juin, avec un piège : le terrain synthétique qui cause déjà des migraines à Didier Deschamps.

Propos recueillis par R.F. au Stade de France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.