La pique de Fernandez à Domenech : "Les entraîneurs étrangers, eux, font descendre leurs joueurs du bus"

La pique de Fernandez à Domenech : "Les entraîneurs étrangers, eux, font descendre leurs joueurs du bus"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le jeudi 20 août 2020 à 16h36

Raymond Domenech, patron du syndicat des entraîneurs français, aime défendre ses collègues nationaux. Luis Fernandez en a eu marre mercredi, réclamant du respect et n'hésitant pas à chambrer sans ménagement.



Luis Fernandez n'a pas gardé sa langue dans sa poche mercredi, dans l'après-midi avant la deuxième demi-finale de Ligue des Champions entre le Bayern et l'Olympique Lyonnais (victoire 3-0 des Allemands). L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a interpellé Raymond Domenech sur Twitter : "Fais-moi plaisir, arrête de critiquer ces entraîneurs étrangers qui méritent tout le respect pour leur travail malgré leur choix tactique. Eux au moins, ils font descendre leurs joueurs du bus pour aller s'entraîner."

Référence même pas voilée, bien sûr, à Knysna et la fameuse grève de l'équipe de France durant la Coupe du Monde 2010 catastrophique en Afrique du Sud. Raymond Domenech s'était notamment signalé après la victoire du Paris Saint-Germain contre l'Atalanta (2-1) la semaine dernière, en quarts de finale de C1.


"Merci à Gian Piero Gasperini pour ses changements de fin de match, écrivait alors l'ex-sélectionneur des Bleus. Comme quoi la légende des entraîneurs italiens grands tacticiens, sur ce match, reste une légende." Sur un tout autre sujet, il s'est aussi exprimé mercredi à propos des mesures différentes retenues pour les spectateurs français dans les stades de football et de rugby : "Aucun stade de football n'aura le droit à plus de 5 000 spectateurs. En revanche, à Perpignan, un match de rugby pourra en avoir 8 000. Le préfet de région joue-t-il au rugby ? Non, les supporters sont plus respectueux des règles de distanciation. Bel exemple à suivre pour les footeux." Raymond Domenech, consultant pour la chaîne L'Equipe, continue donc de balayer tous les sujets sur les réseaux sociaux afin de se faire entendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.