Juventus Turin : Optimisme pour Pogba

Juventus Turin : Optimisme pour Pogba©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 15 octobre 2022 à 09h50

Les nouvelles semblent être bonnes à la Juventus Turin pour Paul Pogba.



L'équipe de France a définitivement perdu N'Golo Kanté en prévision de la Coupe du Monde. Une mauvaise nouvelle pour les tenants du titre du tournoi, mais dont ils pourraient se consoler quelque peu. Paul Pogba, leur autre milieu de terrain à tout faire, n'est plus très loin d'un retour à la compétition.

Opéré en septembre dernier après avoir constaté que le premier traitement ne marchait pas, Paul Pogba est en train de bien récupérer de sa blessure au genou droit. Selon L'Equipe,il parvient même à courir et effectuer des exercices d'appui sans la moindre gêne. Plutôt encourageant à une quarantaine de jours du début de la compétition, même si la prudence prévaut. Un syndrome inflammatoire n'est pas à exclure lors de la reprise.

Le retour de Pogba se précise

La Pioche, qui semble aussi débarrassée des problèmes extra-sportifs, est donc dans les délais. Pogba pourrait même reprendre l'entrainement collectif au sein de son équipe de la Juventus dès la semaine prochaine. Si tel est le cas, il lui restera alors deux semaines pour tenter de recouvrir la plénitude de ses moyens et être ainsi apte pour jouer. Avant le rassemblement des Bleus à la mi-septembre, l'ancien Mancunien aura peut-être une poignée de matches dans les jambes.

Didier Deschamps doit surveiller avec une grande attention la situation de son taulier. Vendredi, le sélectionneur a cependant prévenu que tout joueur retenu pour le Mondial devra être débarrassé de ses pépins physiques. Autrement, il n'y a aucune chance pour qu'il soit convoqué. « La première chose qui soit indispensable c'est que le joueur soit guéri. Je ne partirai pas avec un joueur qui a besoin de travail avec le staff médical et/ou de séances à part. Il y a cet aspect d'être guéri, et le deuxième aspect c'est la condition athlétique. Tout dépend de la durée de l'arrêt. Mais ce n'est pas pareil de s'arrêter 15 jours ou 2 mois. Il faut évaluer leur condition athlétique, en tenant en compte qu'on n'a pas de préparation et qu'on ne pourra pas la changer », a-t-il déclaré sur Canal+.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.