Invité de dernière minute, Thomas Lemar est au creux de la vague

Invité de dernière minute, Thomas Lemar est au creux de la vague©Media365

Raphaël Brosse, publié le mercredi 20 mars 2019 à 07h00

Convoqué dimanche par Didier Deschamps afin de pallier au forfait d'Anthony Martial, Thomas Lemar profitera peut-être des échéances de mars pour honorer sa quinzième sélection sous le maillot bleu. Et ce alors que l'ancien Monégasque traverse une période compliquée avec son club, l'Atlético Madrid.


Les observateurs assidus de la Ligue 1 se souviennent forcément de lui. Que ce soit avec Caen et, surtout, sous la tunique de Monaco, Thomas Lemar a souvent éclaboussé les rencontres de championnat de son talent. Vision du jeu, capacité d'accélération, qualité de passe... Sur l'aile gauche - son poste de prédilection - ou en tant que meneur de jeu, le Guadeloupéen savait mettre en valeur des atouts indéniables. Et qui ne laissaient pas indifférents. Courtisé par plusieurs cadors européens, le Bleu a finalement fait ses valises l'été dernier. Sa destination : l' Atlético Madrid.

Chez l'Atlético, la greffe a du mal à prendre

Chez les Colchoneros, Lemar était censé franchir un palier et encore monter en puissance au sein d'une équipe nourrissant des ambitions plus importantes que celles de l'ASM. Mais force est de constater que, pour l'instant, le natif de Baie-Mahault peine à se faire une place au soleil. Les chiffres sont, en eux-mêmes, assez éloquents : le joueur de 23 ans n'a inscrit qu'un but et n'a délivré qu'une passe décisive après 24 matchs de Liga. Un rendement forcément insuffisant de la part d'un international, champion du monde qui plus est. Dans le jeu également, l'ex-Monégasque semble avoir du mal à s'adapter au style prôné par Diego Simeone, qui exige de ses joueurs un investissement sans faille dans le travail défensif. Antoine Griezmann et Lucas Hernandez s'y sentent comme des poissons dans l'eau. Pour leur compatriote en revanche, la greffe paraît plus difficile.

Deschamps : « Lemar est un créateur »

Alors que le secteur offensif français fait la part belle à une concurrence très féroce, il était difficile d'imaginer Lemar, au vu de ses performances récentes, être convoqué par Didier Deschamps. Initialement, le sélectionneur des Bleus n'avait d'ailleurs pas prévu d'appeler l'ancien Caennais. Mais celui-ci a cependant récupéré une place sur le tard, suite au forfait pour blessure d'Anthony Martial. « Thomas Lemar a une saison compliquée, il a changé de club et donc d'exigences, a reconnu Deschamps en conférence de presse. Il est amené à modifier son jeu. C'est surtout un joueur de ballon, un créateur. Et là, il évolue dans une équipe qui pense à bien défendre. Il a le potentiel, il a encore à progresser, mais je n'ai aucun souci sur sa qualité. » En difficulté en club, l'ailier de poche (1,71m) conserve donc la confiance de son entraîneur en équipe nationale. A lui d'en profiter pour reprendre quelques couleurs... et montrer qu'il n'a rien perdu de son talent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.