Griezmann peste contre la mentalité française

Griezmann peste contre la mentalité française©Media365

Rédaction , publié le mercredi 21 novembre 2018 à 10h20

Au sortir de la rencontre amicale contre l'Uruguay, Antoine Griezmann a redit son désir de gagner le Ballon d'Or et n'a pas hésité à critiquer la mentalité française concernant les récompenses individuelles.


A la 52eme minute de la rencontre contre l'Uruguay, Antoine Griezmann aurait pu valider un match complet en prenant la responsabilité de tirer le penalty qu'il avait obtenu. Le Madrilène l'a finalement joué grand seigneur en choisissant de redonner confiance à Olivier Giroud, en panne sèche et de confiance depuis quelques matchs. « J'étais dans un bon jour, sourit Grizou après le match. Il m'a demandé, j'ai dit oui, vas-y. Je pense qu'il m'a demandé ça en rigolant, mais je lui ai laissé parce que j'étais dans un bon jour. » Un geste qui rappelle que Griezmann est tourné vers le collectif avant tout, lui qui essuie pas mal de critiques dans sa course au Ballon d'Or. Vainqueur de la Ligue Europe et du Mondial et décisif dans les deux finales, l'ancien de la Real Sociedad fait partie des favoris.

Mais il a contre lui le fait de faire partie d'un collectif huilé où Raphael Varane et Kylian Mbappé peuvent prétendre au titre suprême collectivement. La communication de Griezmann ne passe pas en France où on lui reproche son manque de recul face à la modestie d'un Luka Modric, grand favori. Après l'Uruguay, l'attaquant des Bleus est revenu sur cette course au titre et regrette la mentalité française, lui qui est très porté sur la NBA où le titre de MVP est presque aussi important que le titre de champion. « Je ne suis pas obsédé par le Ballon d'Or mais je veux le gagner. Le problème en France, c'est que dès que vous tentez de gagner quelque chose d'individuel, les gens n'aiment pas ça. Mais je suis fier d'être là et espérons que je vais le gagner. Il y a d'autres joueurs qui le méritent tout autant donc nous verrons bien. » Franck Ribéry en avait fait sa bataille en 2013 et avait été fortement déçu de ne pas recevoir le Ballon d'Or au point d'avoir une sorte de dépression derrière. Espérons pour Grizi un peu plus de recul.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.