France : Petit à petit, Tolisso fait son nid

France : Petit à petit, Tolisso fait son nid©Media365

Raphaël Brosse, publié le samedi 02 juin 2018 à 17h27

Arrivé en équipe de France sur la pointe des pieds et censé tenir un rôle de remplaçant, Corentin Tolisso reste sur deux performances abouties face à l'Irlande (2-0) et l'Italie (3-1).

Dans deux semaines jour pour jour, le samedi 16 juin, l'équipe de France disputera son premier match lors de la Coupe du Monde 2018. Ce sera face à l'Australie, à Kazan (12h00). Corentin Tolisso sera-t-il aligné d'entrée de jeu lors de cette rencontre ? Difficile, évidemment, de répondre de manière catégorique. Il y a une chose, en revanche, qui semble difficilement contestable : le Munichois met tout en oeuvre afin de s'imposer comme un titulaire en puissance sous le maillot bleu. Déjà très à son avantage contre l'Irlande lundi (2-0), le milieu relayeur de 23 ans a de nouveau rendu une copie très propre vendredi, à l'occasion de la réception de l'Italie à Nice (3-1). Juste dans ses interventions, précis dans ses transmissions et percutant balle au pied, l'ancien Lyonnais a brillé. Il aurait même pu trouver le chemin des filets au retour des vestiaires, mais sa frappe de l'extérieur de la surface a frôlé le montant droit de Salvatore Sirigu.

Tolisso : « C'est mon rôle de donner des maux de tête à Deschamps »


Convoqué pour la première fois par Didier Deschamps en mars 2017, Corentin Tolisso compte désormais huit sélections en équipe nationale. C'est beaucoup moins que Blaise Matuidi (66) et Paul Pogba (53), ses concurrents directs dans l'entrejeu. Pourtant, le Turinois et le Mancunien ont été moins en vue que le Bavarois sur les deux matchs de préparation disputés jusqu'à présent. Et alors que « La Pioche » agace par sa nonchalance et son manque d'efficacité, l'alternative « Coco » doit faire son chemin dans l'esprit du sélectionneur. « C'est mon rôle de lui donner des maux de tête, a réagi avec amusement le joueur formé à l'OL en zone mixte. Je lui montre que j'ai envie de jouer, mais je ne suis pas le seul. Je fais des efforts quotidiennement dans l'espoir de pouvoir prendre part aux matchs qui suivent. A moi de réitérer ce genre de performance, en étant disponible, en proposant des solutions, en étant bon à la récupération du ballon... »

Deschamps : « Tolisso sait tout faire »


S'il s'est fait remarquer en Ligue des Champions, inscrivant notamment un doublé face au PSG en décembre dernier (3-1), le milieu du Bayern n'était pas, pour autant, systématiquement titularisé par Jupp Heynckes cette saison. Un avantage au moment d'aborder le Mondial, à en croire Didier Deschamps. « C'est un plaisir de voir Tolisso à chaque fois avec l'équipe de France, a affirmé le champion du monde 1998 au micro de Canal+. Avec son club, il ne joue pas tous les matchs, mais c'est un milieu de terrain complet, il sait tout faire. (...) Si je le mets, c'est que je pense qu'il est important pour l'équipe. Il a aussi enchaîné parce qu'il sort d'une saison en club où il a eu un temps de jeu moindre par rapport aux autres milieux de terrain mais il a confirmé ce soir qu'on pouvait compter sur lui. » Reste maintenant à savoir si « DD » s'appuiera sur le natif de Tarare le 9 juin prochain, contre les Etats-Unis. Un ultime test lors duquel l'équipe alignée ressemblera fortement à celle qui débutera le Mondial...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU