FIFA - Michel Platini : " Me défendre par rapport à tous ces escrocs de la FIFA "

FIFA - Michel Platini : " Me défendre par rapport à tous ces escrocs de la FIFA "©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 29 mars 2018 à 09h40

Michel Platini s'est confié à Marianne pour revenir sur sa suspension par la FIFA, réduite à quatre ans par le Tribunal Arbitral du Sport, et a évoqué le long processus qui se poursuit pour son blanchiment. « Mon affaire ne fait que commencer. Je finirai par avoir raison. »

Plus de deux ans après sa punition par la Commission d'éthique de la FIFA, Michel Platini ne lâche toujours pas le morceau. Suspendu huit ans de « toute activité dans le football », une peine réduite en appel à six ans puis à quatre par le Tribunal Arbitral du Sport, l'ancien numéro 10 de l'équipe de France a déposé fin janvier un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme. Une ultime tentative de laver son honneur qu'il explique dans les colonnes de Marianne, au cours d'un rare entretien accordé à la presse. « Je ne peux pas accepter de perdre alors que je n'ai rien fait, y éructe Platini. On m'a empêché de travailler pendant quatre ans dans le football ! Qui sont ces clowns qui m'empêchent de travailler ? De quel droit ? Les juges de pacotille de la FIFA et du TAS ne sont pas de vrais juges. Je suis donc engagé dans une bataille judiciaire qui prend du temps. »Platini : « J'attends les grandes décisions, les vraies »Ecarté de la course à la présidence de la FIFA par sa suspension, puis démissionnaire de son poste à la tête de l'UEFA, Platini pourrait en l'état sortir de sa retraite forcé en octobre 2019. Mais il souhaite surtout être jugé par des instances non sportives. « A chaque recours que j'ai déposé depuis plus de deux ans, j'ai perdu ! Donc j'attends les grandes décisions, les vraies, celle du ministère public suisse qui, lui, a fait une enquête sur ce paiement prétendument « déloyal ». J'ai aussi lancé une procédure au tribunal des droits de l'homme de Strasbourg, pour me défendre par rapport à tous ces escrocs de Zurich et de la FIFA. »Platini : « Ce n'était qu'un complot »Suspendu pour un versement de 1,8 millions d'euros de la FIFA sur ordre de Sepp Blatter pour une mission de conseil entre 1999 et 2001, sans contrat en bonne et due forme, Platini affiche sa détermination à mener à bien son combat. Quitte à ce que cela lui prenne du temps. « On m'avait attaqué pour corruption, falsification et blanchiment, et ces charges se sont effondrées. On ne me reproche plus que de ne pas avoir annoncé que j'avais reçu de l'argent... Si je l'avais su, je l'aurais dit. Bref, ce n'était qu'un complot pour que je ne sois pas président de la FIFA. Mon affaire ne fait que commencer. Je finirai par avoir raison. » En attendant, il prend son mal en patience. Loin du football et de ses affres depuis deux ans.A voir aussi :>>> Bleus : Payet, Zidane, Platini... Les numéros 10 de l'équipe de France

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.