Faut-il s'inquiéter pour Fekir ?

Faut-il s'inquiéter pour Fekir ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 11h00

Pas entré en jeu en Allemagne, Nabil Fekir n'a que très peu joué sur ce rassemblement de novembre. Pour autant, Didier Deschamps s'est voulu très rassurant au sujet du Lyonnais.

Son absence de la liste des joueurs convoqués pour le rassemblement d'octobre avait beaucoup fait parler. De retour en équipe de France pour le dernier stage de l'année, Nabil Fekir n'a toutefois pas pu montrer les mêmes choses exceptionnelles qu'à Lyon depuis le début de la saison. Car le Lyonnais n'a eu qu'un temps de jeu très limité face au pays de Galles et contre l'Allemagne. Entré en jeu en deuxième période vendredi au Stade de France, il a pu faire valoir sa technique et sa facilité sur les prises de balles sans réellement faire basculer le match. On espérait le revoir mardi soir à Cologne, mais le schéma de jeu utilisé par le sélectionneur (4-3-3) a enterré ses chances.

Le 4-3-3 a eu raison de son temps de jeu contre l'Allemagne

« Le poste où Nabil se sent le plus à l'aise, auquel il exprime le mieux ses qualités, c'est ce rôle de deuxième attaquant. En 4-3-3 je peux l'utiliser mais je sais qu'il ne sera pas au meilleur de sa forme », a expliqué Didier Deschamps chez nos confrères de Canal+ mardi après le match nul des Bleus contre la Mannschaft (2-2). Pour autant, cela ne semble pas remettre en cause l'avenir direct du Lyonnais dans le groupe tricolore. D'abord parce qu'en dépit d'une énorme concurrence dans le secteur offensif, il se protégera en gardant un tel niveau de jeu à l'OL. Ensuite parce que le 4-3-3 était le système d'un soir et pas forcément celui des mois à venir.

Le 4-4-2 va revenir et Fekir avec lui

A chaque conférence de presse, Didier Deschamps insiste sur l'importance selon lui d'avoir une équipe capable de jouer bien dans deux systèmes différents. Travaillé depuis plus d'un an, le 4-4-2 a fait ses preuves, notamment vendredi contre le pays de Galles. C'est le schéma préféré d'Antoine Griezmann, que le coach français cherche souvent à mettre dans les meilleures conditions. On peut donc imaginer l'avenir de Nabil Fekir ici : doublure du Madrilène. « Nabil a beaucoup de qualités, j'ai confiance en lui, a d'ailleurs répété Deschamps mardi soir. Il aurait pu avoir plus de temps de jeu mais ça ne remet rien en cause, je sais ce qu'il est capable de faire. »

 
102 commentaires - Faut-il s'inquiéter pour Fekir ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]