Euro 2020 : Didier Deschamps est impatient

Euro 2020 : Didier Deschamps est impatient©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 03 janvier 2021 à 12h25

Dans un entretien accordé à Téléfoot, Didier Deschamps s'est projeté sur l'Euro 2020 prévu en juin. il a notamment parlé des ambitions françaises dans cette compétition.

Qualifié pour la phase finale de la Ligue des Nations qui se disputera en octobre, engagé dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2022, et prêt à participer à l'Euro 2020 reprogrammé en juin prochain, Didier Deschamps va avoir de quoi faire avec l'équipe de France en 2021. Mais parmi toutes ses échéances, l'un d'elle l'emporte nettement dans le cœur du sélectionneur tricolore.

Et sans hésitation, c'est l'Euro qui enthousiasme davantage Deschamps, qui l'a confirmé ce dimanche dans l'émission Téléfoot au moment de répondre à une question portant sur la compétition qui l'excitait le plus pour cette nouvelle année : "C'est évidemment l'Euro parce que les deux grandes compétitions avec l'équipe nationale, c'est Coupe du monde et Euro. Donc évidemment, cet Euro est un objectif très important et très élevé pour cette équipe de France".

La France favorite à l'Euro

Quant à savoir si la France sera favori : "On peut avoir l'étiquette de favori à partir du moment où on est le champion du monde en titre. Les résultats sur l'automne de l'année dernière (2020) nous permettent d'avoir ce statut là mais ce n'est pas pour autant que l'on va prendre ces rendez-vous et cet Euro comme si c'était facile pour nous. Le haut niveau il n'y a rien de facile. Il faut être ambitieux. Si on pousse au bout, c'est aussi vouloir tout gagner".

La Finlande en travers de la gorge

Le sélectionneur tricolore est enfin revenu sur ce qui lui avait plus ou moins plu en 2020 avec les Bleus. S'il retient un niveau de compétitivité élevé, la France étant "la meilleure nation en termes de résultat sur la Ligue des nations", avec en plus "des difficultés et des complications" volontairement rajoutées avec "un changement de système", Didier Deschamps a cependant peu goûté la défaite contre la Finlande (0-2). En guise de conclusion, il a de nouveau confirmé qu'il avait "une bonne vingtaine de noms" pour sa liste des vingt-trois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.