Equipe de France : Zizou pour succéder à Deschamps ?

Equipe de France : Zizou pour succéder à Deschamps ?©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 09 décembre 2018 à 23h00

Invité en compagnie de son staff sur le plateau de beIN Sports, Didier Deschamps a évoqué plusieurs sujets au moment de remonter le fil de la Coupe du Monde 2018. Le sélectionneur de l'équipe de France a notamment évoqué sa succession, avec un mot pour un certain Zinedine Zidane.



L'après Deschamps avec Zidane ?




Aux commandes de l'équipe de France depuis l'Euro 2012, Didier Deschamps est sous contrat avec la FFF jusqu'en 2020. « J'ai succédé à Laurent Blanc et il y aura forcément quelqu'un pour me succéder, a souri le sélectionneur sur beIN Sports. Je n'ai aucun souci avec ça, je sais parfaitement que chaque jour qui passe je me rapproche un peu plus de la sortie. Je le vis très bien. » Et pour le remplacer le moment venu, DD a sa petite idée : « Il y en a un à qui ça arrivera à un moment ou à un autre, c'est évidemment Zizou s'il n'est pas déjà pris sur une autre mission... » Le message est passé.


La causerie après France-Australie




Moment fort de cette Coupe du Monde 2018 révélé par les caméras de TF1, la causerie musclée de Didier Deschamps après la victoire contre l'Australie en ouverture du tournoi (2-1). « Je n'ai pas trop l'habitude de le faire mais c'était un moment important pour basculer. Je voulais leur montrer, images et statistiques à l'appui, qu'en continuant de cette façon ça n'allait pas le faire », a expliqué le sélectionneur des Bleus. « C'est après une victoire, et c'est important, car on a l'habitude de faire ce genre de critiques après une défaite. Là, Didier a considéré que malgré la victoire la prestation n'était pas bonne, a complété son adjoint Guy Stéphan. D'ailleurs, cela a débouché sur une autre composition contre le Pérou, et cette composition qui est allée au bout. »


La filiation avec Jacquet




Quand une photo de lui et Aimé Jacquet avant le coup d'envoi du match de préparation entre la France et les Etats-Unis, début juin à Lyon, est apparue sur les écrans, le regard de Didier Deschamps s'st illuminé. « Elle est très belle cette image, elle me fait très plaisir », a-t-il souri, ému, avant de développer sa filiation avec le sélectionneur des champions du monde 1998. « J'ai tenu à ce qu'il vienne pour ce match. Comme ça ne s'est pas très bien passé, il n'a pas voulu venir dans le vestiaire après... J'aurai un respect éternel pour Aimé. Je continue d'échanger avec lui-même s'il s'est retiré de l'actualité. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.