Equipe de France : Un groupe " calme et serein ", assure Lloris

Equipe de France : Un groupe " calme et serein ", assure Lloris©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 10 octobre 2017 à 07h25

Hugo Lloris était en conférence de presse lundi après-midi, pour évoquer le dernier match de la phase de groupes des éliminatoires entre la France et la Biélorussie ce mardi soir (20h45).

Hugo Lloris, comment expliquez-vous que la France ait toujours du mal lors des éliminatoires ?
On part du principe que le plus important est de se qualifier. Si on peut y ajouter la manière c'est encore mieux. On se rend compte qu'à travers les générations il est arrivé très peu de fois que la France se qualifie directement. Se rendre les choses faciles c'est le plus dur dans le football, et dans la vie en général, mais l'objectif doit être atteint quels que soient les moyens.

On vous imagine impatient de plier l'affaire...
Oui il y a toujours un peu d'appréhension sous forme d'impatience, parce qu'au bout de ce match il y a une qualification pour la Coupe du Monde. On y travaille depuis deux ans, il ne reste plus qu'un match. On sait que ça passe par une victoire. Le public va nous encourager, on sent nos supporters derrière l'équipe depuis un bon moment et on va essayer d'amener du plaisir aux Français, d'une part en obtenant la qualification et ensuite en essayant de proposer du beau jeu, avec des occasions, des buts.

Quel est l'état physique et moral des troupes après ce déplacement compliqué en Bulgarie ?
Il n'y a pas d'inquiétude. Les joueurs sont calmes, sereins. On est impatient de finir le travail. On a très peu de temps pour préparer ce match. Il y a un peu de fatigue du dernier match mais on a l'habitude d'enchaîner les matchs, on ne va pas se cacher derrière cette excuse.

 

A quel match s'attendre ?
Cela me rappelle le match du Luxembourg. On avait dominé, on avait eu beaucoup d'occasions sans réussir à concrétiser. Le scénario parfait serait de marquer très vite mais ce sera la mentalité à avoir dès demain, commencer avec les bonnes intentions, la bonne énergie, la bonne agressivité, pour faire la différence le plus tôt possible. Il y a un adversaire qui est là, qui va défendre, qui aura une motivation supplémentaire de jouer contre nous au stade de France. La solution doit venir de nous.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU