Equipe de France : Pour Lloris, les Bleus n'ont plus de joker

Equipe de France : Pour Lloris, les Bleus n'ont plus de joker©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 06 octobre 2017 à 17h55

En conférence de presse à la veille de Bulgarie-France, Hugo Lloris a reconnu que les Bleus n'avaient plus de joker dans ces éliminatoires. Voilà pourquoi le gardien tricolore recommande d'entrer très rapidement dans la rencontre samedi à Sofia.

Hugo Lloris, comment abordez-vous ce match à fort enjeu ?
Il faudra être grand. On a une obligation de résultat, l'issue finale approche et on doit tout faire pour conserver la première place. Cela passe par une victoire contre un adversaire très solide qui a obtenu de très bons résultats à domicile. On sait à quoi s'attendre.

Ressentez-vous la même pression qu'avant les barrages de 2013 ?
J'ai connu 2009 aussi. C'est un contexte tout autre. Le barrage est vraiment synonyme de dernière chance et ce n'est pas le cas demain. Malgré l'importance du match, il en restera encore un mardi. On prend les matchs les uns après les autres.
Lloris : « Mes mots peuvent avoir leur importance »
Le but sera-t-il de ne pas se laisser endormir comme contre le Luxembourg ?
La Bulgarie a sûrement plus de qualités que le Luxembourg. On a une grosse part de responsabilité du fait qu'on n'ait pas commencé le match l'agressivité et la détermination auxquelles on devait prétendre. On ne doit pas rentrer sur le terrain en se disant qu'on a le temps. Maintenant, c'est un tout autre match, un tout autre contexte. On a une obligation de résultat. On n'a plus de joker, il n'y a pas de question à se poser et montrer nos intentions dès le coup d'envoi.

Où placer le curseur entre l'envie de se rattraper et la patience nécessaire à l'extérieur ?
Ce qui est fait est fait, on regarde surtout devant. On ne peut pas revenir sur ce qui s'est fait par le passé. On est dans l'obligation de résultat, on doit agir et montrer à l'adversaire qu'on est ici pour s'imposer dès les premières minutes du match. On doit surtout gagner en efficacité.

Dans un contexte aussi capital, votre rôle de capitaine change-t-il un peu ?
Je pense qu'il ne faut pas non plus créer une situation négative. On a conscience des attentes, mais les attentes viennent également de nous-mêmes. On a envie d'aller à la Coupe du Monde et on sait par quoi ça passe. Chacun a son rôle, j'ai le mien et l'assume depuis que j'ai ce brassard. Aujourd'hui, j'ai plus d'expérience, mes mots peuvent avoir leur importance et je ferai ce que j'ai à faire.
Lloris : « Rien ne doit être plus important que l'équipe de France »
La défense est encore chamboulée, est-ce contrariant pour le gardien que vous êtes ?
Ce sont les aléas des sélections nationales. Quel que soit le joueur utilisé, il mérite. Demain (samedi), ce sera sûrement Sam (Umtiti) et Raphaël (Varane), ils connaissent l'exigence du très haut niveau. Cela passe par beaucoup de communication entre nous, en montrant de la sérénité.

Comment expliquer que les remplaçants peinent à apporter à l'équipe quand ils entrent ?
On peut comprendre la déception des joueurs qui ne sont pas sélectionnés et ceux qui ne sont pas dans le onze de départ. Mais rien ne doit être plus important que l'équipe de France. La motivation doit rester la même : aider l'équipe. C'est une question d'état d'esprit. Mais je l'ai rarement trouvé aussi bon depuis un bon moment. Peut-être que l'explication est la jeunesse des joueurs. Je pense qu'il est possible que le banc fasse la différence demain.

 
1 commentaire - Equipe de France : Pour Lloris, les Bleus n'ont plus de joker
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]