Equipe de France : Pour Koscielny, le problème est davantage " collectif "

Equipe de France : Pour Koscielny, le problème est davantage " collectif "©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 26 mars 2018 à 18h00

Laurent Koscielny, qui débutera demain en Russie, est revenu sur la défaite concédée vendredi par les Bleus.

Laurent Koscielny, on a parlé de manque d’envie et de suffisance vendredi, est-ce inquiétant dans le cadre d’une préparation à une Coupe du Monde ? Inquiétant, non. On a fait trente très bonnes premières minutes avec beaucoup d’intensité offensivement et défensivement. On arrivait à récupérer le ballon très haut. Après le deuxième but, on a reculé, on s’est arrêté de jouer et cela a permis à la Colombie de reprendre espoir et confiance. On s’est mis en difficulté tout seul. L’état d’esprit a été moins bon sur le reste du match, c’est vrai, on a été désordonné dans le pressing et dans la possession. C’est une piqûre de rappel. Le groupe est jeune et on peut mettre ça sur le compte de la jeunesse. Mais chacun évolue dans de grands clubs, le niveau international réclame beaucoup d’exigences.

Quels ont été les effets sur le groupe de cette défaite ? Que vous êtes-vous dit ? Il y avait beaucoup de déception, surtout vu la physionomie du match. Le coach a parlé, a donné son ressenti par rapport à ce match. Certains joueurs ont aussi pris la parole. Cela s’est bien passé. Parfois, il faut savoir pointer les manques qu’on a eu, on l’a fait, et maintenant il faut montrer un autre visage demain.

Si vous êtes là aujourd’hui, est-ce que cela signifie que vous serez capitaine demain ? Je ne pense pas être capitaine demain. Je pense jouer. Avec qui, je ne sais pas. On verra après l’entraînement. Je m’entends bien avec les deux. Ils ont différentes qualités. Je joue à un poste différent selon le partenaire, à gauche ou à droite. Je m’adapte à leurs qualités. Il faut qu’on joue le plus souvent ensemble, car on a vu avant l’Euro qu’on a eu beaucoup de blessures à ce poste, donc le temps de jeu est important.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU