Equipe de France : Les regrets de Costil

Equipe de France : Les regrets de Costil©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 16h37

S'il en est un qui est habité par la sélection nationale, c'est bien Benoît Costil. Ce dernier a donc mal vécu son absence de la derinère liste.

Régulièrement appelé en équipe de France depuis deux ans, retenu pour l'Euro 2016 en qualité de troisième gardien, le Bordelais a fêté sa première cape en novembre dernier lors d'un match amical contre la Côte d'Ivoire (0-0). Ces derniers mois, les difficultés sportives de Steve Mandanda à Crystal Palace et d'Alphonse Areola au PSG l'ont même un temps propulsé au rang de numéro 2 derrière Hugo Lloris. Mais fin août, coup dur pour l'ancien Rennais. Avec le retour de Mandanda à l'OM et la promotion d'Areola à Paris, Didier Deschamps a décidé de se passer de Costil pour le premier rassemblement de la saison. Un moment très difficile pour le gardien des Girondins, qui s'est confié sur ce sujet au Parisien.

« J'accepte ce choix et je le comprends car il y a énormément de qualité à ce poste-là aussi en sélection. Je sais pourquoi j'ai été un temps numéro deux. Steve était longtemps blessé et Alphonse ne jouait pas beaucoup, reconnait Benoît Costil avec lucidité. Je souhaite le meilleur à mes collègues car ce sont des très bons gardiens et de super mecs. Mais oui j'ai été déçu, ça fait c... J'ai envie du très haut niveau et l'équipe de France, c'est ça », regrette le joueur de 30 ans, qui rêve de partir en Russie avec les Bleus l'été prochain. « Les gens ne se rendent pas compte du travail qu'il faut faire pour aller en sélection. Les gamins en rêvent. J'ai eu la chance et le privilège d'y être. Alors ça m'a beaucoup affecté de ne pas être retenu. Je vais continuer à bosser avec mon club et faire en sorte d'avoir plus d'arguments pour revenir », ajoute le Bordelais, bien décidé à se battre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU