Equipe de France : Le Top 5 des gardiens les plus capés

Equipe de France : Le Top 5 des gardiens les plus capés©Panoramic, Media365

Quentin Lecointe, publié le mardi 28 mars 2017 à 10h40

Lloris va égaler mardi soir, face à l'Espagne, le record du nombre de sélections pour un gardien de but en équipe de France en rejoignant Fabien avec 87 sélections. Cette distinction est l'occasion de se pencher sur les gardiens de buts qui comptent le plus de sélections dans l'histoire de l'équipe de France.

1. Fabien Barthez (87 sélections)

Fabien Barthez effectue ses débuts en Bleu le 26 mai 1994 face à l'Australie (1-0). Troisième gardien lors de l'Euro 96, il est préféré à Lama au poste de numéro 1 pour la Coupe du Monde 1998 malgré son déficit d'expérience. Il s'affirme alors comme un pion essentiel de cette France qui gagne. On se souvient notamment de ses arrêts décisifs face à Ronaldo, en finale de la Coupe du Monde 98, ou devant Del Piero lors de la finale de l'Euro 2000. Il connaîtra ensuite des expériences un peu plus contrastées jusqu'en 2006, où il dispute son dernier match en Bleus lors de la finale de la Coupe du Monde en Allemagne. Il affiche le meilleur ratio parmi les cinq gardiens français les plus capés, avec 0,55 buts encaissés par match en moyenne.

2. Hugo Lloris (86 sélections)

Seul gardien encore en activité dans cette liste, Hugo Lloris s'apprête à devenir le gardien le plus capé de l'histoire des Bleus. Il connaît sa première sélection le 19 novembre 2008 face à l'Uruguay en amical (0-0).  D'abord en concurrence avec Steve Mandanda, le Niçois s'impose petit à petit comme le titulaire du poste. Il se révèle notamment décisif lors du barrage face à l'Irlande pour la qualification à la Coupe du Monde 2010. Il est titulaire pour la première fois lors d'une grande compétition à l'occasion du triste rendez-vous sud-africain. Avec la perspective de l'Euro qui arrive, Laurent Blanc décide finalement de lui confier le brassard de capitaine en 2012. Il manque à Lloris un trophée avec l'équipe de France pour que son aventure avec les Bleus soit une véritable réussite. Malgré un grand match face à l'Allemagne en demi-finale lors du dernier Euro, Lloris devra s'incliner sur le tir d'Eder face au Portugal en finale.

3. Joël Bats (50 sélections)

Appelé pour la première fois en sélection lorsqu'il évoluait à Auxerre en 1983, Joël Bats dispute son premier match avec l'équipe de France face au Danemark (1-3). Titulaire lors de l'Euro 84, il enchaîne avec la Coupe du Monde 86. Il réalise son match référence avec les Bleus lors de cette compétition à l'occasion du quart de finale face au Brésil où il repousse notamment un penalty de Zico. Il connaît sa dernière sélection face à Chypre en 1989.

4. Benard Lama (44 sélections)

Malgré la présence de Bruno Martini dans le but français, Bernard Lama est promu au poste de numéro 1 à l'occasion d'un match face à Israël (4-0) en février 1993. Même s'il n'est pas tenu pour principal responsable de ce désastre, il restera comme le gardien qui a encaissé le but de Kostadinov face à la Bulgarie lors du fameux match qui privera l'équipe de France de Coupe du Monde 1994. Lama connaît sa seule grande compétition dans la peau d'un numéro 1 à l'occasion de l'Euro 96. Il s'y affirme comme l'un des meilleurs gardiens du continent, en se montrant notamment décisif face aux Pays-Bas, en quart de finale, où il arrête le penalty de Seedorf lors de la séance de tirs au but. Il fait partie de l'aventure 98 mais reste sur le banc lors de l'ensemble de la compétition. Lama connaît le même cas de figure lors de l'Euro 2000, même s'il participe au troisième match de poules contre les Pays-Bas.

5. Georges Camus (36 sélections)

Il est le plus méconnu des gardiens présents dans cette liste. En concurrence à l'époque avec Marcel Aubour, Camus connaît sa première sélection en 1963 face au Brésil de Pelé (2-3). A 20 ans, il encaisse un triplé du « Roi » lors de cette rencontre devant les 50 000 personnes présentes à Colombes. Camus se signale lors de la tournée en Amérique du Sud en 1971, où il fait partie de la première équipe de France qui parvient à battre l'Argentine. Dans la foulée, il réalise, face au Pérou, des prouesses dans le but alors que ses coéquipiers passent à côté de leur sujet. Il ne participera finalement à aucune grande compétition et se retrouve contraint de mettre un terme à sa carrière en 1974 suite à un grave accident de voiture.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Equipe de France : Le Top 5 des gardiens les plus capés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]