Equipe de France : Deschamps justifie ses choix et met en garde Dembélé

Equipe de France : Deschamps justifie ses choix et met en garde Dembélé©Media365

Rémi Farge, publié le lundi 12 novembre 2018 à 15h30

En conférence de presse ce lundi, Didier Deschamps est revenu sur les forfaits de Paul Pogba et Anthony Martial, et a fait le tour de l'actualité des Bleus.

Didier Deschamps, vous avez rappelé Alexandre Lacazette et Moussa Sissoko pour palier les forfaits de Paul Pogba et Anthony Martial...

C'est une période souvent difficile pour les joueurs, il y a pas mal de blessés à droite et à gauche. Je fais mes choix. Je sais que vous aimez bien les nouveautés, mais si c'est pour prendre quelqu'un qui vienne une fois sans lendemain... Je m'appuie sur des joueurs qui sont déjà venus, qui ont un vécu, et par rapport à la logique de la liste des suppléants à la Coupe du Monde. Mais Tanguy Ndombele est la preuve que la porte est toujours ouverte.

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avec Alexandre Lacazette ?

Il est venu régulièrement avec nous même s'il ne faisait pas partie des 23 à la Coupe du Monde. Il a des statistiques d'un très bon niveau avec son club. En équipe de France, il a fait de bonnes choses, et d'autres moins bonnes. Il fait partie d'un groupe élargi de joueurs qui peuvent venir en sélection.

Moussa Sissoko a été préféré à Adrien Rabiot ?

Moussa, on le connait, il est venu régulièrement. Il n'était pas avec nous à la Coupe du Monde mais il fait partie des joueurs qui ont été importants pour nous ces dernières années. Il joue beaucoup, il est performant avec son club. Adrien Rabiot ? Je me suis déjà exprimé par rapport à ce qu'il s'est passé. J'estime que ce n'est pas le moment pour qu'il revienne.

Deschamps évoque le cas Dembélé


Depuis un moment, vous maniez la carotte et le bâton avec Ousmane Dembélé, avez-vous échangé avec le staff du Barça à son sujet ?

Je n'ai pas échangé avec le staff de Barcelone pour la simple et bonne raison que je ne m'immisce pas dans la vie des clubs. A eux de gérer les joueurs comme ils l'entendent. Ousmane est un peu coutumier du fait par rapport à certains retards. Pour sa défense, je suis sûr qu'il va dire qu'il n'est pas le seul, mais évidemment, que ce soit en équipe de France ou dans un club comme Barcelone, il doit être plus attentif à ces choses-là. C'est un jeune joueur, je ne désespère pas qu'il prenne conscience qu'il doit améliorer ces aspects-là.

On a l'impression que les cas Dembélé et Mendy reviennent souvent sur la table quand même...

C'est plus embêtant si ça se répète. Si à un moment je considère que ça ne répond pas à mes attentes, je ferai en sorte de le faire comprendre différemment. Ils ont tous le droit à l'erreur, forcément, cela dépend de la gravité. L'idéal serait qu'ils fassent tout bien, sur et en dehors du terrain.

Contre les Pays-Bas vendredi, un match nul vous suffit pour valider votre qualification. Y'a-t-il une tentation de faire bloc ?

Vous savez bien que je ne pense toujours qu'à faire bloc et à défendre ! (rires). Deux résultats nous conviennent, le match nul nous assure la première place, mais il est hors de question de jouer le nul. On jouera pour gagner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.